Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.
Encre Nocturne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 CC 3.67 - SUJETS

Aller en bas 
AuteurMessage
Titi

Titi

Lion Messages : 1084
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte
Humeur : . . .

CC 3.67 - SUJETS Empty
MessageSujet: CC 3.67 - SUJETS   CC 3.67 - SUJETS EmptySam 4 Avr 2020 - 21:30

Sortez vos plumes aguerries
Car voici le CC du samedi ! :la:

Une heure maximum à écrire ;
Cela va-t-il vous suffire ? AHDE

Vous pourrez choisir une ou plusieurs propositions,
Afin de fournir UN seul texte, fruit votre imagination. Wink

Un poème ? Du théâtre ? Une nouvelle ? Un extrait de roman ?
Tellement de possibilités ! C'est formidable, c'est charmant !
Un texte long, ou d'une maigre mesure :
Ce n'est pas grave, je vous l'assure ! oui

Pour aiguiller vos lecteurs et lectrices,
N'oubliez pas de préciser les sujets choisis.
Vous me verrez particulièrement ravie
Si vous pensez aux balises salvatrices. :awkward:

@Flopostrophe a écrit:
Attention, il y a un petit changement discuté et décidé sur le discord d'EN. Je mets en bleu ce qui reste pareil, en rouge ce qui change :
- Lorsqu'on poste son texte en 1h00 ou moins, on reçoit deux points de participation.
- Lorsqu'on dépasse l'heure, même d'une minute, on ne gagne qu'un point.
- Lorsqu'on dépasse de plus de 15 minutes, on reçoit un point aussi
mais personne ne peut voter pour notre texte, il peut seulement être commenté.
Ainsi ça reste un CHRONOchallenge Wink
Je rappelle que voter rapporte un point, commenter en rapporte un autre et recevoir un vote de quelqu'un d'autre ajoute deux points.
:Stop: :ban:


---

1. Microscopique

2. Devant le miroir

3.
lien si problème de lien Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=W9y8aUi3qFY

------------------------------------------------------------------------------------------------
Si tu as un souci, n'hésite pas à me MP Wink

Hey, pssst, Invité , j'ai répertorié tous les textes que j'ai postés sur le forum ~ici~ Fais-y un tour si le coeur t'en dis :latourn:

Les mercredis, 21h30 environ (heure française), je lance le CC. Vous pouvez d'ailleurs m'envoyer vos suggestions par mp (ou discord).

CDF (Poésies, Chansons, Chamarrés) :la: , mon signe distinctif est ♫

-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

"Ce n'est pas parce qu'on a les meilleurs intentions au monde, qu'on ne fait pas des dégâts." - https://youtu.be/pR3lqr7_KBY

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus

Je te juge:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Horadere

Horadere

Balance Messages : 145
Date d'inscription : 02/10/2016

CC 3.67 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.67 - SUJETS   CC 3.67 - SUJETS EmptySam 4 Avr 2020 - 22:14

J'ai choisi le théme "devant le miroir"

Mon esprit du soir



Devant le miroir;
Je ne peux que me voir
Moi et mon esprit qui en ce soir
Viens tout juste de sortir du tiroir

Je la vois s'asseoir sur le lit
Me fixant, le regard plein d'envie
D'envie d'un fruit
D'envie d'un kiwi

Je sors de la chambre rapidement
Passant devant mes parents
Qui ne sait pas, pour le moment
Que ce fruit, n'ira nullement rencontrer mes dents

Fermant la porte derrière moi
Je ne la vois pas arriver dans mes bras
Et sans utiliser sa voix
Elle me remercia
Revenir en haut Aller en bas
Spangle

Spangle

Vierge Messages : 271
Date d'inscription : 30/03/2020
Localisation : Bzak

CC 3.67 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.67 - SUJETS   CC 3.67 - SUJETS EmptySam 4 Avr 2020 - 22:16

Microscopique
[tout public] [nouvelle]


Tout comme influenza, le virus de la grippe, le Covid-19 affecte les poumons et se répand le plus souvent par des gouttelettes expulsées par les voies respiratoires. Cependant le contact direct avec les sécrétions corporelles peut aussi le transmettre. Comme pour la majorité des virus respiratoires, l’infection stimule la toux et l’éternuement, ce qui permet au virus de trouver plus d’hôtes. Beaucoup de gens infectés ont des symptômes mineurs, voire aucun symptôme, et sont ce que l’on appelle des porteurs sains, qui aident le virus à se diffuser parmi la population.

Nous sommes seul·e·s. Nous sommes des millions à être seul·e·s. Cloîtré·e·s dans nos cellules, ne songeant plus qu’à nous nourrir, oubliant la masse de nos semblables voué·e·s au même sort, nous nous recentrons sur le seul but d’arriver jusqu’au lendemain. Notre survie immédiate.

Malheureusement, le virus peut aussi survivre un certain temps sur la plupart des surfaces et objets, pour être transmis ensuite par contact : vous touchez la poignée de porte, puis votre bouche ou votre nez, et le virus en profite pour vous infecter. D’après les premières études, le virus pourrait aussi se transmettre par les selles et l’urine, si comme d’autres virus de type SARS il infecte également les voies gastro-intestinales.

Toucher nos semblables, leur témoigner notre affection et notre respect en les embrassant, en leur serrant la main, est prohibé. Il convient de maintenir une distance minimale d’un mètre entre deux individus, si intimes soient-ils. Nous devons être capables de contrôler nos gestes, de ne pas nous toucher le visage machinalement. Nous sommes devenu·e·s méfiant·e·s envers nos propres mains.

De façon très simplifiée, voici ce que les infections sévères font aux poumons : une fois entré, le virus infecte des cellules spécifiques, parmi lesquelles les cils. Les cils sont comme des petits poils qui poussent sur les cellules et bougent constamment comme des vagues dans l’océan. Ces mouvements font remonter le mucus et les particules de matière à l’extérieur des poumons. Durant une infection, les virus SARS tuent souvent les cils qu’ils infectent, ce qui laisse les débris et les fluides s’accumuler dans les poumons : c’est la pneumonie.

Tou·te·s ne l’éprouvent pas, mais elle est cependant présente. Elle rôde : la peur. Nous assistons à la croissance vertigineuse des chiffres officiels : nombre de cas, nombre de décès. Chaque décès correspond à une vie, à une personne aimée de ses proches, et qui ne voulait pas mourir aujourd’hui. Sommes-nous capables de nous le représenter, quand leur nombre est si grand ? Nous guettons les signes, prenons notre température deux fois par jour. Eh oui, et si nous étions le prochain cas ?

Une fois entré dans le corps, les virus du type SARS s’attachent à ce qu’on appelle des liaisons enzymatiques-2 de conversion de l’angiotensine (angiotensin-converting enzyme-2 ou ACE-2) à la surface de la cellule. C’est une membrane de protéines intégrale que l’on trouve sur beaucoup de cellules du corps humain, notamment au niveau des poumons.

Le téléphone est devenu notre recours contre la solitude. Nous pouvons, sporadiquement, parler à nos proches. Parler de quoi ? Du virus, bien sûr. De la vie qui résiste, s’organise pour supporter le confinement. Nous sommes nombreuxes à l’économiser, essayant de faire tenir tout le mois notre forfait de deux heures. La réception du moindre message devient un événement précieux.

Lorsque l’ACE-2 est endommagée par l’attachement et la pénétration virale, sa concentration dans les poumons (ou dans l’organe touché) tombe, sa fonction décline ou est supprimée, et le système RAS n’est plus régulé correctement. Les poumons montrent alors une augmentation de la perméabilité vasculaire, un œdème, l’accumulation de neutrophiles et une dégradation de la fonction pulmonaire.

Les heures s’égrènent, elles ne sont plus rythmées que par les repas, le sommeil, et parfois la perspective d’une sortie. Les rues désertes nous confirment alors que ce temps est celui d’une catastrophe, d’une guerre même paraît-il. Une guerre des humain·e·s contre un fléau minuscule, invisible, omniprésent. Notre ennemi microscopique échappe à tout corps-à-corps, nous sommes désarmé·e·s face à lui.

Il se produit souvent dans les cellules infectées (et chez les personnes atteintes) une hypoxie sévère (manque d’oxygène). L’hypoxie cellulaire stimulée par le RAS génère des niveaux élevés de radicaux libres grâce à l’augmentation rapide de l’Ang-2, c’est à dire un cycle lésionnel d’hypoxie-réoxygénation. Pour faire court, les niveaux excessifs de Ang-2 (dus à la destruction des cellules ACE-2 par le virus) causent aux poumons des dommages massifs.

Il y aura un après, nous le savons. Nous espérons faire partie des survivant·e·s, ne pas avoir de personne aimée à pleurer. Nos représentations de cet après sont un peu plus floues chaque jour. Il est si loin, inaccessible, le temps où reprendront les activités ordinaires de notre société. Replié·e·s sur un présent vide et mou, nous attendons.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Utilisez le pronom iel et les accords neutres ou masculins pour parler de moi, merci.
Je chasse les fautes dans les sections romans, théâtre et fanfictions, n'hésitez pas à demander un coup d’œil. Mon signe est &.
Voici la liste de mes textes, merci d'avance pour vos commentaires !


Dernière édition par Spangle le Mar 28 Avr 2020 - 0:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://losquimord.wordpress.com
Lukiaamagi

Lukiaamagi

Sagittaire Messages : 70
Date d'inscription : 03/04/2020
Humeur : Liberté errante

CC 3.67 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.67 - SUJETS   CC 3.67 - SUJETS EmptySam 4 Avr 2020 - 22:25

Choix du thème 2 - Reflet d'un miroir
J'avoue néanmoins avoir écris ça avec la thème 3 dans les oreilles  :rire: . Donc officielement je le présente en tant que thème 2, mais en soit c'est thème 2.5  rire2 .
[Tout public] [poésie]
Face à ce reflet crépitant, difforme,
Ne distingue plus celui qui était, L’Homme.
Où est-il donc passé, le valeureux, le preux,
Avec sa volonté d’acier, sur ses pieds ancrés.

Jadis protecteur de la veuve, l’orphelin,
Aujourd’hui, triste abri d’un pauvre débris.
Lui-même le sait, dans les tréfonds d’un esprit,
Gloire d’un passé oublié, sans lendemain.

Faible lumière, dans l’opale réflexion,
Un pauvre éclat brillant, seul petit lampion.
Attirant son regard, soin dans son regard noir,
Dernier espoir, croire, le saisir se mouvoir.

Protégeant son âme, il saisit cette flamme,
S’y accroche suppliant, désespérément.
Prier, espérer, seul comme un fou dément,
Face au jugement des lames infâmes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




CC 3.67 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.67 - SUJETS   CC 3.67 - SUJETS Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CC 3.67 - SUJETS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Evénements :: Les chronochallenges-
Sauter vers: