Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.
Encre Nocturne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 CC 3.72 - SUJETS

Aller en bas 
AuteurMessage
Titi

Titi

Lion Messages : 1084
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte
Humeur : . . .

CC 3.72 - SUJETS Empty
MessageSujet: CC 3.72 - SUJETS   CC 3.72 - SUJETS EmptyMer 22 Avr 2020 - 21:30

Sortez vos plumes aguerries
Car voici le CC du mercredi ! :la:

Une heure maximum à écrire ;
Cela va-t-il vous suffire ? AHDE

Vous pourrez choisir une ou plusieurs propositions,
Afin de fournir UN seul texte, fruit votre imagination. Wink

Un poème ? Du théâtre ? Une nouvelle ? Un extrait de roman ?
Tellement de possibilités ! C'est formidable, c'est charmant !
Un texte long, ou d'une maigre mesure :
Ce n'est pas grave, je vous l'assure !  oui

Pour aiguiller vos lecteurs et lectrices,
N'oubliez pas de préciser les sujets choisis.
Vous me verrez particulièrement ravie
Si vous pensez aux balises salvatrices.  :awkward:

@Flopostrophe a écrit:
Attention, il y a un petit changement discuté et décidé sur le discord d'EN. Je mets en bleu ce qui reste pareil, en rouge ce qui change :
- Lorsqu'on poste son texte en 1h00 ou moins, on reçoit deux points de participation.
- Lorsqu'on dépasse l'heure, même d'une minute, on ne gagne qu'un point.
- Lorsqu'on dépasse de plus de 15 minutes, on reçoit un point aussi
mais personne ne peut voter pour notre texte, il peut seulement être commenté.
Ainsi ça reste un CHRONOchallenge Wink
Je rappelle que voter rapporte un point, commenter en rapporte un autre et recevoir un vote de quelqu'un d'autre ajoute deux points.
:Stop:  :ban:


---thème 1 proposé par Spangle

1. Serpenter parmi les  nuages

2. Au fond de toi

3.

lien direct de la musique : https://www.youtube.com/watch?v=YtEWoavDlcM

4.
CC 3.72 - SUJETS Joli-lapin-animaux-facile-lapins-peinture-par-numeros-figuredart-free-shipping-france_816_1024x1024@2x

lien direct de l'image : https://cdn.shopify.com/s/files/1/0113/2557/1136/products/joli-lapin-animaux-facile-lapins-peinture-par-numeros-figuredart-free-shipping-france_816_1024x1024@2x.jpg?v=1580421507

source : modèle de peinture acrylique https://figuredart.com

------------------------------------------------------------------------------------------------
Si tu as un souci, n'hésite pas à me MP Wink

Hey, pssst, Invité , j'ai répertorié tous les textes que j'ai postés sur le forum ~ici~ Fais-y un tour si le coeur t'en dis :latourn:

Les mercredis, 21h30 environ (heure française), je lance le CC. Vous pouvez d'ailleurs m'envoyer vos suggestions par mp (ou discord).

CDF (Poésies, Chansons, Chamarrés) :la: , mon signe distinctif est ♫

-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

"Ce n'est pas parce qu'on a les meilleurs intentions au monde, qu'on ne fait pas des dégâts." - https://youtu.be/pR3lqr7_KBY

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus

Je te juge:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Horadere

Horadere

Balance Messages : 145
Date d'inscription : 02/10/2016

CC 3.72 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.72 - SUJETS   CC 3.72 - SUJETS EmptyMer 22 Avr 2020 - 22:08

Théme 2 utilisé (+ou-)

TW: Mention de mort:
 
Revenir en haut Aller en bas
Titi

Titi

Lion Messages : 1084
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte
Humeur : . . .

CC 3.72 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.72 - SUJETS   CC 3.72 - SUJETS EmptyMer 22 Avr 2020 - 22:13

J'ai choisi la musique, du thème 3


Un orage provient de la rancoeur
Qui ne s'est pas écoulée.
Je ne parviens pas à tout oublier
Tout faire disparaître de mon esprit.
La haine s'égraine au compte-goutte
Mais persiste.
Elle demeure toujours là.

Je ne recherche nullement la vengeance,
Juste la paix.
Je ne la trouverai pas sans un pardon
Que je ne parviens à lui accorder.
Des cicatrices qui ne cessent de suinter.
Des flots moins abondants,
Mais toujours là.

Je pensais vainement m'en être détachée.
Ce n'était qu'une éphémère illusion.
La douleur s'amenuise mais me rappelle
A quelques bribes de souvenir.
La peine s'affaisse de toute sa hauteur.
Elle prend son temps.
Toujours là...

------------------------------------------------------------------------------------------------
Si tu as un souci, n'hésite pas à me MP Wink

Hey, pssst, Invité , j'ai répertorié tous les textes que j'ai postés sur le forum ~ici~ Fais-y un tour si le coeur t'en dis :latourn:

Les mercredis, 21h30 environ (heure française), je lance le CC. Vous pouvez d'ailleurs m'envoyer vos suggestions par mp (ou discord).

CDF (Poésies, Chansons, Chamarrés) :la: , mon signe distinctif est ♫

-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

"Ce n'est pas parce qu'on a les meilleurs intentions au monde, qu'on ne fait pas des dégâts." - https://youtu.be/pR3lqr7_KBY

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus

Je te juge:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Lukiaamagi

Lukiaamagi

Sagittaire Messages : 70
Date d'inscription : 03/04/2020
Humeur : Liberté errante

CC 3.72 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.72 - SUJETS   CC 3.72 - SUJETS EmptyMer 22 Avr 2020 - 22:25

CC 3.72
Au fond de toi


Êtes-vous de ces gens ?

Cette Question peut paraître étrange, déconcertante même au premier abord. Mais il s’avère qu’ici, en ces lieux et cet univers en plein essor, elle est maître. Lorsqu’on construit son être propre, au fond de soi il y a toujours cette nécessité d’appartenance, ce besoin de se raccrocher à autre chose que cette substance que constitue l’existence. C’est effrayant après tout, ne pas avoir un point d’ancrage où l’on sait qu’il nous protégera contre vents et marées. Cette zone de confort, permet de se nicher autant que de trouver les briques nécessaires au chantier d’un développement personnel. Pour certains cette quête à l’adhésion et au besoin de cesser d’être une singularité est banale, triviale même. On pourrait presque croire qu’elle était déjà accomplie avant qu’ils soient. Mais pour d’autres celle-ci représente un défi quotidien, voire même constant. Nous n’oublierons cependant pas à ce point, que ces multiples lignes ne sont pas un absolu. Car rien n’est absolu, quoique vous souhaitiez en dire. De plus cet Univers est le mien, je suis donc en mesure de l’orienter comme je le souhaites. Tenez si je le voulais je pourrais continuer ces lignes en décidant d’appeler le rouge, bleu. C’est donc un fait, désormais le rouge sera bleu. Et si vous osez me demander comment désigner le rouge, sachez qu’en tant qu’objet dérogeant aux lois de mon Monde celui-ci sera simplement désigner par des blancs. Mais je m’égare, et évidemment en tant que lecteur aussi patient qu’avide de connaitre notre destination vous ne m’aidez point à garder le cap. Ainsi nous étions donc en train d’évoquer la quête d’appartenance, que je m’efforçais de vous expliquer tant bien que mal afin de vous orienter vers la réponse. D’ailleurs voyons si telle manœuvre aura été efficace : Êtes-vous de ces gens ? … Mais bon Dieu, je m’efforce d’écrire dans un langage aussi soutenu que possible, et vous n’êtes pas fichu de faire attention à mes propos ?! C’est un Monde ça ! Regardez, à cause de vous mes belles pommettes usuellement rosées virent sur le !  En tout cas, après avoir passé trois-cent-cinquante-deux précieuses mots avec vous, je refuse de vous laisser repartir sans réponse à ma question. J’aurais cette réponse, qu’importe le prix ! Voyons donc comment vous amener à être apte à m’offrir ce que je désire. Ah ! Je sais parfaitement ce qu’il vous manque : du contexte. Evidemment, j’aurais dû commencer par-là, suis-je bête. Sachez-donc que l’Univers qui s’est projeté à vous lorsque vous avez entrepris de lire ces lignes, malgré son apparence sans queue ni tête, est parfaitement ordonné. Un ordre qui, par son aspect chaotique, peut sembler labyrinthique au premier abord. Mais la réalité est que la clé pour en comprendre la forme, réside dans la Réponse. Telle est la raison pour laquelle celle-ci est fondamentale. Reste alors l’origine de l’Univers. On pourrait être tenter de dire qu’il est né, mais le fait est que rien ne certifie que le concept de naissance puisse s’appliquer. Après tout pourrions nous encore parler de naissance s’il s’avérait que notre vie n’est qu’une composition de particules de temps collé les unes aux autres, dans un autre de ces univers ? Ainsi on se restreindra à dire que l’Univers à été. Et la cause de cette condition, est liée à moi autant qu’à vous. Ah, je remarque un léger tremblement dans votre masque. J’imagine que vous commencez à fomenter la Réponse dans votre esprit. Cet univers, comme tant d’autres avant lui, n’a pu avoir l’occasion d’être uniquement car mes émotions m’ont poussées à le faire jaillir du Néant, et les vôtres vous ont entrainé à l’identifier. Une analogie qui peut-être vous parlera, serait celle du chat de Schrödinger. Le fait qu’il soit aussi désordonné et chaotique, n’est peut-être qu’uniquement dû car c’est moi autant que vous, qui l’avais rendu tel quel ? Ne serions-nous alors pas responsables, de tout ce qui nous entoure, faisant de vous comme moi les maîtres de nos Mondes ? Ainsi, laissez-moi vous poser une dernière fois la Question. Car celle-ci pourrais bien vous être utile au-delà même de l’Univers. Réfléchissez du mieux que vous le pouvez, en regardant au fond du Toi, et répondez-y : Êtes-vous de ces gens ?
//

Je met ça à la fin de mon texte pour vous traquenarder à le lire rire2 , mais je me suis lancé la dedans parce émotions du moment content et au final j'avais plus vraiment le temps ni l'envie de faire un poème comme à l'usuel. Disons que je me suis dis un CC ça a l'air parfait pour expérimenter Angel

------------------------------------------------------------------------------------------------
Just a wandering soul, lost in an open world.
Peindre les esquisses de mes pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Spangle

Spangle

Vierge Messages : 271
Date d'inscription : 30/03/2020
Localisation : Bzak

CC 3.72 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.72 - SUJETS   CC 3.72 - SUJETS EmptyMer 22 Avr 2020 - 22:39

[-18 jeux pour adultes]

C'est Rammstein qui m'a inspiré·e ce soir.

Le club


Vingt-deux heures, le club se remplissait peu à peu. Il y avait Clémence et Hugo, toujours smart, parfaitement à l’aise, qui connaissaient tout le monde. Dame Aline et Chienne jouaient dans leur coin habituel, indifférentes aux regards curieux. Sébastien venait d’arriver avec deux inconnus au bataillon ; l’un semblait timide, l’autre très démonstratif, frustré qu’on ne s’intéresse pas plus à lui. Yog faisait son grand retour, il était happé de groupe en groupe avec des exclamations, de grandes démonstrations de joie. Et puis bien sûr il y avait Lune derrière le comptoir, un demi-sourire vissé aux lèvres.

On bavardait, un verre à la main, et à côté des histoires de gosses et de boulot, on pouvait entendre des bribes de conversation beaucoup moins habituelles. C’était le club, l’endroit où on pouvait parler de ça en toute liberté… et y jouer bien sûr. Si on y prêtait garde, un certain nombre de personnes vouvoyaient leur partenaire, et ce n’était pas réciproque. Au fil de la soirée, la température monta tout naturellement du fait du nombre de personnes présentes. Le carillon de la porte sonnait sans cesse derrière le grand rideau de velours qui protégeait les lieux des regards extérieurs. Les arrivants ôtaient de grands manteaux enveloppant leur belle tenue, ou se changeaient carrément dans les vestiaires. Parallèlement, des gens disparaissaient dans le petit escalier à vis au fond de la pièce.

- Tu veux descendre ? Demandait tendrement une mince quadragénaire à la robe noire lacée de haut en bas par des rubans vermeille. Un sourire, un hochement de tête, un signe de la main au reste du groupe avec qui ils bavardaient, et ils se dirigeaient d’un pas aérien vers l’escalier. À peine avaient-ils entamé les premières marches qu’elle saisissait d’une main ferme la nuque de son amant·e, dirigeant ses pas, lui faisant ployer la tête. Ellui, la bouche entrouverte, savourait ce qu’elle lui offrait et frétillait intérieurement à l’idée de ce qui allait suivre.

En bas la musique était moins forte, et si la quasi-obscurité protégeait quelque peu l’intimité des gens qui jouaient, on entendait tout. L’impact des martinets et des paddles, les cris étouffés, les gémissements, les ordres. Des rires aussi. Dans leur coin habituel, on reconnaissait la voix de Chienne qui comptait l’un après l’autre les coups que Dame Aline lui donnait à main nue sur les fesses et les cuisses.

Tout cela allait bon train, quand soudain elle parut. Sa robe entièrement dorée contrastait singulièrement avec les nombreuses tenues noires ou rouges. Elle entra et s’avança tout naturellement parmi les personnes présentes, qui s’étaient toutes tournées vers elle et la contemplaient. Il y eut alors un double mouvement : certains s’approchaient d’elle et s’agenouillaient, tandis que d’autres, sans la quitter des yeux, reculaient et laissaient place à ce qui ressemblait à une cérémonie. Quand Soleil venait au club, les couples n’existaient plus : tou·te·s les soumis et soumises s’offraient à elle, tandis que leurs partenaires, s’ils n’étaient pas switch, s’effaçaient et laissaient faire.

Soleil s’empara de l’un des nombreux instruments que lui présentaient ses adorateurs, mains jointes tendues vers elle. Un petit martinet noir au manche clouté, aux lanières longues et souples. Quelque chose de pas bien méchant. Il ne s’agissait pas de faire le plus mal possible, d’ailleurs cela aurait été délicat puisqu’elle ne connaissait rien des limites des personnes avec qui elle jouait. Non, tout était dans la cérémonie, dans cette soumission à l’unisson qu’elle savait susciter par sa seule présence. Elle caressa la joue de Yog du bout des lanières. Puis elle abattit celles-ci sur le cou d’une autre personne, sans leur donner de force. La personne suivante eut droit à un vrai coup, cette fois, et tout le monde compta : « un ». Elle s’en prit à une autre personne et quand le martinet s’abattit, tout le monde poursuivit : « deux ».

Eeeet… j’ai déjà dépassé l’heure impartie. Oups
Petite explication : dans la chanson de Rammstein, il est question du soleil (au féminin en allemand) qui est personnifiée avec des sous-entendus BDSM, en particulier "et le monde entier compte à voix haute jusqu'à dix" ce qui est assez courant dans les jeux bdsm.

Ah oui, et "switch" ça désigne quelqu'un qui pratique la soumission et la domination.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Utilisez le pronom iel et les accords neutres ou masculins pour parler de moi, merci.
Je chasse les fautes dans les sections romans, théâtre et fanfictions, n'hésitez pas à demander un coup d’œil. Mon signe est &.
Voici la liste de mes textes, merci d'avance pour vos commentaires !


Dernière édition par Spangle le Mar 28 Avr 2020 - 0:38, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://losquimord.wordpress.com
Lame37

Lame37

Vierge Messages : 1230
Date d'inscription : 13/06/2016
Localisation : Perdu dans les textes
Humeur : Loup Aventurier Méditant sur l'Écriture

CC 3.72 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.72 - SUJETS   CC 3.72 - SUJETS EmptyMer 22 Avr 2020 - 22:41

J'ai pris la musique, encore un extrait de Shadows. Il faut que je me concentre si je veux aboutir.

Éclat cristallin

Le colosse regarde le feu doucement brûler. Il fait passer entre ses grosses mains une sorte de dague tout en cristal. Elle est finement sculptée et son propriétaire a un aspect trop brutal et bestial pour l'avoir extrait et encore moins taillé ainsi. Un tatouage recouvre son épaules gauche et des ornements tribaux ornent son épaisse et imposante musculature. De sa bouche sortent des canines pointues et sa peau grise fait penser à l’argile. Il inspire fort, dirige l'étrange dague vers les flammes pour aussitôt la ramener vers sa poitrine. 
"Au fond de toi, tu le sais pourtant. les orc méritent mieux le Korac que ces imbéciles d'humains qui ravagent tout sur leurs passages. Bien sûr, comme partout, il a des exception à la règle et certains hommes se révèlent différent de leur congénères. Ils sont peu nombreux, mais pensent à leur famille, entourage et à notre mère-la-terre. Tous ne sont pas mauvais, cependant, aucun ne mérite le Korac. Une seule femme a pu avant de retourner ce précieux cristal vivant là où elle l'avait trouvé.
Elle l'a rendu à la nature avec le reste de la mine qui plus tard devient la propriété des Orcs gris de Désarma. Je suis fière d'être de leur tribu, néanmoins je ne dois cela qu'à ma naissance. Si mon père avait été tué comme les siens par la folie des hommes, je ne serait pas de ce monde..."
Il regarde encore le feu, range l'objet dans un petit étui en peau de bête. inspecte le tranchant d'une hache reposant à ses pieds. Il lève les yeux au ciel étoilé tout suivant la montée de la fumée ardente. Le Korac est un ensemble de cristaux brillants et vivants. Seuls les dignes peuvent extirper un fragment sans le noircir. Et seuls, les Orcs de cette terre semblent aptes  à répondre à cette règle. Ils respectent la nature. Et même s'ils ressemblent à des brutes sanguinaires, ils plus attentifs à ce qui les entourent. 
Le mastodonte souffle sur la lame de son arme et décroise les jambes. La nuit est calme, il peut dormir en paix, il sait que l'astre Lunaire veille sur lui. De toute façon ces individus ont le sommeil léger et qui serait assez idiot pour vouloir le perturber. Mais sait-on jamais, les exceptions existent et la brillance d'un cristal attire bien des convoitises.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Loup breton parmi les hommes, rêveur invétéré, écrivain et critique amateur. 
Les rêves sont une porte vers l'imaginaire et l'espoir où tout devient possible. 
Les cauchemars sont le reflet de nos peurs et échecs guidant vers la souffrance.
bounce
Page de Lame Wolfo (Recoin)
Wolfo Univers - Lame (Intégral)
study
Osez plonger et voyager à travers le mon Monde Fantastico-SF, le Wolfo Univers. 
Il y en a pour tout les goûts : écrits poétiques, essais de romans, recherches de style.
Revenir en haut Aller en bas
https://drive.google.com/drive/folders/1yj2lvJSkKukgv5lj2S7BaBxM
Contenu sponsorisé




CC 3.72 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.72 - SUJETS   CC 3.72 - SUJETS Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CC 3.72 - SUJETS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Evénements :: Les chronochallenges-
Sauter vers: