Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.
Encre Nocturne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 CC 3.79 - SUJETS

Aller en bas 
AuteurMessage
Titi

Titi

Lion Messages : 1084
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte
Humeur : . . .

CC 3.79 - SUJETS Empty
MessageSujet: CC 3.79 - SUJETS   CC 3.79 - SUJETS EmptyMer 20 Mai 2020 - 21:30

Sortez vos plumes aguerries
Car voici le CC du mercredi ! :la:

Une heure maximum à écrire ;
Cela va-t-il vous suffire ? AHDE

Vous pourrez choisir une ou plusieurs propositions,
Afin de fournir UN seul texte, fruit votre imagination. Wink

Un poème ? Du théâtre ? Une nouvelle ? Un extrait de roman ?
Tellement de possibilités ! C'est formidable, c'est charmant !
Un texte long, ou d'une maigre mesure :
Ce n'est pas grave, je vous l'assure !  oui

Pour aiguiller vos lecteurs et lectrices,
N'oubliez pas de préciser les sujets choisis.
Vous me verrez particulièrement ravie
Si vous pensez aux balises salvatrices.  :awkward:

@Flopostrophe a écrit:
Attention, il y a un petit changement discuté et décidé sur le discord d'EN. Je mets en bleu ce qui reste pareil, en rouge ce qui change :
- Lorsqu'on poste son texte en 1h00 ou moins, on reçoit deux points de participation.
- Lorsqu'on dépasse l'heure, même d'une minute, on ne gagne qu'un point.
- Lorsqu'on dépasse de plus de 15 minutes, on reçoit un point aussi
mais personne ne peut voter pour notre texte, il peut seulement être commenté.
Ainsi ça reste un CHRONOchallenge Wink
Je rappelle que voter rapporte un point, commenter en rapporte un autre et recevoir un vote de quelqu'un d'autre ajoute deux points.
:Stop:  :ban:


---


1. Les petits mensonges

2. Conventions sociales

3.

lien direct de la musique : https://www.youtube.com/watch?v=RYGhJUtIGWA

------------------------------------------------------------------------------------------------
Si tu as un souci, n'hésite pas à me MP Wink

Hey, pssst, Invité , j'ai répertorié tous les textes que j'ai postés sur le forum ~ici~ Fais-y un tour si le coeur t'en dis :latourn:

Les mercredis, 21h30 environ (heure française), je lance le CC. Vous pouvez d'ailleurs m'envoyer vos suggestions par mp (ou discord).

CDF (Poésies, Chansons, Chamarrés) :la: , mon signe distinctif est ♫

-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

"Ce n'est pas parce qu'on a les meilleurs intentions au monde, qu'on ne fait pas des dégâts." - https://youtu.be/pR3lqr7_KBY

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus

Je te juge:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Bims
Maître du Temps
Maître du Temps
Bims

Balance Messages : 176
Date d'inscription : 27/04/2020

CC 3.79 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.79 - SUJETS   CC 3.79 - SUJETS EmptyMer 20 Mai 2020 - 22:27

Hello,  j'ai choisi petits mensonges


                      Le mensonge….. Vaste sujet. On nous apprend depuis tout petit que c'est mal de mentir… Qu'il vaut mieux dire la vérité…. Mais toute vérité est-elle bonne à dire? D'un autre côté, un mensonge en même petit, en amène souvent un deuxième, puis un troisième, toujours un peu plus gros que le précédent… Au final, sait-on nous même où est la vérité derrière tous ces mensonges? Ne se perd-t-on pas soi-même à force de mensonge? Et qu'arrive-t-il quand on fini par y croire soi-même?
                  Les mensonges sont aussi une manière de ne pas blesser, mais est-ce vraiment bien? Un petit mensonge et la personne se croit forte dans tel ou tel domaine…. Ne serait-il pas mieux de lui dire la vérité, gentiment, doucement, justement pour qu'il/elle ne se trompe pas de chemin?
                 Mais dans notre société actuelle, il n'y a pas beaucoup de place pour la franchise, la sincérité. Beaucoup de chose sont basées sur le "paraître", la première impression, et sur les à-priori, qui sont généralement dictés par notre éducation, notre entourage, notre pays, peut-être? Chacun devrait pouvoir dire et faire ce qui lui correspond, sans avoir besoin de mentir pour trouver sa place dans ce monde. Chacun y a sa place, mais il n'est pas facile de la trouver avec tous ces mensonges.
                       Je connais quelqu'un  qui a beaucoup menti, pour avoir l'impression d'être, pour paraître sous un meilleur jour que celui qu'il pensait. Il a été aussi très mal conseillé, partageant le quotidien de personnes qui n'avaient pas les pieds sur terre, qui se voilaient la face, qui ne faisaient que paraître!  
                    S'apercevoir que ces gens n'étaient que mensonges a été très dur….. Le fait de le voir, lui, prendre le même chemin me révolte. J'ai essayé de l'aider, de l'écouter, de le conseiller mais rien n'y a fait. Il continue sur ce chemin, et recommence à me mentir. S'il n'y avait qu'à moi qu'il mentait, je me ferai une raison et le laisserai mener sa barque comme il l'entend, même si c'est loin de moi. Mais il se ment à lui-même. Il ne sait pas qui il est en fait, il a passé tellement de temps à se faire passer pour ce qu'il n'est pas au fond de lui, aiguillé par d'autres qui faisaient de même, tu parles d'un exemple!! Aujourd'hui, il est perdu, ne sait plus quoi faire, vers qui se tourner.  Les gens qu'il a côtoyés, se sont éloignés sans doute en s'apercevant de ses mensonges. Il est souvent seul, mais il ne peut s'en prendre qu'à lui, il fait lui-même le vide autour de lui en mentant.
                  Et les gens de qui aujourd'hui il se rapproche, ou voudrait se rapprocher, ont du mal à lui faire confiance, j'ai du mal à lui faire confiance. Je sens qu'il n'est pas lui-même, qu'il ne sait pas comment faire pour l'être. Le problème serait plus facile à gérer s'il écoutait les conseils qu'on lui donne, mais il n'écoute rien et n'en fait toujours qu'à sa tête.
                J'espère qu'un jour il arrêtera de mentir, de se mentir et trouvera la vérité, sa vérité.





Je suis désolée, je crois que j'ai encore bifurqué sur quelque chose qui me travaille….   Neutral

------------------------------------------------------------------------------------------------
If you have a dream go chase it, ( si tu as un rêve, poursuis-le)
If you feel hope, Don't waste it,  (si tu ressens d l'espoir, ne le gâche pas)
If you find love, embrace it    (si tu trouves l'amour, garde le bien)
And never take a single breath for granted  ( et ne considère pas une seule respiration comme garantie)
The story's yours, go write it   ( c'est ton histoire, vas-y, écris-la!)

Extrait "Granted" Josh Groban


aller vers mes créations
aller vers mes messages
Revenir en haut Aller en bas
MarieRaphaello

MarieRaphaello

Lion Messages : 65
Date d'inscription : 15/10/2017
Humeur : Show, don't tell

CC 3.79 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.79 - SUJETS   CC 3.79 - SUJETS EmptyMer 20 Mai 2020 - 22:31

Balise : -16 pas mal d’alcool

Chaleur estivale




Aucun jour n’est pareil aux étés de liberté.

Dix-huit, dix-neuf, vingt ans, et encore un peu après, on l’espère. On tiendra la cuite jusqu’au bout de la nuit. Les estomacs en vrac, les matins passés dans un lit qui se gondole, ça ne nous fait pas peur. Il y a toujours une bière éventée, un vin blanc resté chaud pour éponger le mal de tête de la veille, autour de pizzas surgelées. Toujours un anniversaire à fêter, même celui d’octobre dernier.
Une plante exotique qui pousse à la lumière du soleil couchant, à la chaleur d’un feu de camp interdit, sur la plage. Tous ses clichés qu’on voit dans les teenage films, et qu’on vit à son tour, un peu. À notre échelle. Peu importe de ne pas s’y conformer complètement. L’important c’est le tremblement d’excitation.
De l’argent en poche, un peu. Un premier salaire qu’on pourra juger ingrat au regard du travail qu’on a abattu, mais qui permet à ce moment-là de s’imaginer être le roi du monde.
On dépense avec gratitude le ticket boisson de son entrée en boite. Vodka orange, dans le meilleur des cas. Alleeeeeez, pomme pour changer !
On oublie d’aller au concert du vendredi soir parce que l’ambiance du camping est trop délirante. Des costumes de licorne, des joutes dans des poubelles. C’est pas faute d’avoir économisé toute l’année pour se payer sa place. On entend les notes basses qui résonnent contre les arbres, contre nos tempes. La tête tourne, l’herbe vibre sous notre joue. On s’éveillera dans la rosée et le rosée au retour des derniers festivaliers, pour se traîner dans la tente la plus proche. La nôtre, on pense.  
On a peur à demain, les études, le taff, mais ce soir on s’en fout. Y a le pote d’un pote qui fait une soirée. Ses parents sont partis en vacances en lui lâchant la maison.

Vingt-cinq ans, vingt-huit, la maladresse de l’enfant qui se découvre, qui utilise la piste de danse comme un bac à sable, a disparu. Une bonne IPA fruitée en main, un mojito, un petit martini rouge avec une rondelle d’orange, l’apéro a été savoureux…
Un peu plus d’argent en poche, mais jamais assez. On hésite à se payer une bouteille en boite, on sent notre limite quand le rythme de la musique s’imprime dans nos yeux. Et puis on a plus besoin de ça pour délier notre corps, on n’a plus rien à prouver. On s’appartient, on est magnétique.
Les coups de soleil sont ceux d’une soirée passée à la terrasse de notre QG. L’happy hour est passée, pourtant notre sans contact fonctionne encore. On ne compte plus les verres, on les comptera sur le relevé à la fin du mois.
On s’allonge dans l’herbe jaune en face de la scène, tant qu’il y en a encore. On a réussi à faire passer une fiole sur le site pour corser un peu les ecocup. L’expérience paye, à croire que la sécurité ne veut vraiment pas voir.
On ne boit pas, on s’en fout. Maintenant quand on le dit, on nous croit. Plus besoin de se justifier « non, ça ne nous manque pas », « oui, on arrive à s’amuser quand même. Il n’y a pas besoin de ça ». Maintenant, ‘y a que les cons et les effrayés qui ne comprennent pas.

Trente ans, trente-quatre trois-quart, le sentiment est toujours là, à nous chavirer le ventre.
Quand on voit un soleil qui se couche, on sent toujours le frisson. On n’y croyait pas, à dix-huit ans, et pourtant ça ne vieillit pas.
On voit les petits cons trop jeunes pour tenir l’alcool, ils nous font rire, ils nous énervent. Ils en rajoutent tellement.  
On n’a pas besoin de se payer une bouteille en boite. La première fois que le videur nous a refusé l’entrée de la partie « dix-huit – vingt-cinq », ça nous a fait un peu mal à notre ride du lion, mais en vrai, la musique est quand même plus entraînante ici. Et les gens plus sympas. Plus personne pour nous juger, et même quelques flirts décomplexés.
Bon, ok, on ne boit plus qu’une fois sur deux. Ou au moins un peu moins, il faut bien quelqu’un pour assurer si les gamins se réveillent. Et puis on veut ramener la voiture, pas question de déconner. Mais c’est pas un problème. On est là, on est bien. On a travaillé dur toute l’année, personne ne pourra nous enlever notre droit à la détente et ce délassement bien mérité. Et les potes, ceux qui sont là depuis assez longtemps pour qu’on puisse passer la soirée dans un gigantesque fou rire rien qu’en évoquant une journée d’été.

Quarante depuis quelques années, on part à nouveau sans les enfants. On leur a filé les clés en faisant semblant de croire qu’ils vont être sages. On l’espère, et on ne l’espère pas. On fera semblant de croire que c’est le chat qui a cassé le miroir du salon, et vomi derrière les toilettes.
Mais on va putain de profiter, encore et encore !

Peu importe à quoi ressemblera le prochain été, il sera parfait parce qu’il sera nôtre. Pourvu qu’on lui court après.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




CC 3.79 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.79 - SUJETS   CC 3.79 - SUJETS Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CC 3.79 - SUJETS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Evénements :: Les chronochallenges-
Sauter vers: