Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.
Encre Nocturne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 CC 3.87 - SUJETS

Aller en bas 
AuteurMessage
Titi

Titi

Lion Messages : 1084
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte
Humeur : . . .

CC 3.87 - SUJETS Empty
MessageSujet: CC 3.87 - SUJETS   CC 3.87 - SUJETS EmptyMer 17 Juin 2020 - 21:30

Sortez vos plumes aguerries
Car voici le CC du mercredi ! :la:

Une heure maximum à écrire ;
Cela va-t-il vous suffire ? AHDE

Vous pourrez choisir une ou plusieurs propositions,
Afin de fournir UN seul texte, fruit votre imagination. Wink

Un poème ? Du théâtre ? Une nouvelle ? Un extrait de roman ?
Tellement de possibilités ! C'est formidable, c'est charmant !
Un texte long, ou d'une maigre mesure :
Ce n'est pas grave, je vous l'assure !  oui

Pour aiguiller vos lecteurs et lectrices,
N'oubliez pas de préciser les sujets choisis.
Vous me verrez particulièrement ravie
Si vous pensez aux balises salvatrices.  :awkward:

@Flopostrophe a écrit:
Attention, il y a un petit changement discuté et décidé sur le discord d'EN. Je mets en bleu ce qui reste pareil, en rouge ce qui change :
- Lorsqu'on poste son texte en 1h00 ou moins, on reçoit deux points de participation.
- Lorsqu'on dépasse l'heure, même d'une minute, on ne gagne qu'un point.
- Lorsqu'on dépasse de plus de 15 minutes, on reçoit un point aussi
mais personne ne peut voter pour notre texte, il peut seulement être commenté.
Ainsi ça reste un CHRONOchallenge Wink
Je rappelle que voter rapporte un point, commenter en rapporte un autre et recevoir un vote de quelqu'un d'autre ajoute deux points.
:Stop:  :ban:


---


1. Revenir de loin

2. Dans le sens du poil

3.

lien direct de la musique : https://www.youtube.com/watch?v=gYkACVDFmeg

4.
CC 3.87 - SUJETS Hibou
lien direct de l'image (source) : https://prodiart.com/fr/ALISS-ART/expose/hibou/product/print-artwork

------------------------------------------------------------------------------------------------
Si tu as un souci, n'hésite pas à me MP Wink

Hey, pssst, Invité , j'ai répertorié tous les textes que j'ai postés sur le forum ~ici~ Fais-y un tour si le coeur t'en dis :latourn:

Les mercredis, 21h30 environ (heure française), je lance le CC. Vous pouvez d'ailleurs m'envoyer vos suggestions par mp (ou discord).

CDF (Poésies, Chansons, Chamarrés) :la: , mon signe distinctif est ♫

-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

"Ce n'est pas parce qu'on a les meilleurs intentions au monde, qu'on ne fait pas des dégâts." - https://youtu.be/pR3lqr7_KBY

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus

Je te juge:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Spangle

Spangle

Vierge Messages : 271
Date d'inscription : 30/03/2020
Localisation : Bzak

CC 3.87 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.87 - SUJETS   CC 3.87 - SUJETS EmptyMer 17 Juin 2020 - 22:24

Je vais survivre
[tout public]

Je vais survivre
C’est une chose que je sais faire
J’en suis même fièr
Je suis toujours là
Je ne serai pas toujours là
Mais je m’accroche aux branches
J’écarte grand les bras pour ralentir ma chute
Je me fracasse quelques os de plus
Et je survis

L’eau d’une source lave mes plaies
Un broyat de plantes bien choisies
Un bandage de fortune
Me voilà reparti·e
Sur les chemins
Comme un lapin
Qui court pour survivre
Qui se cache et qui tremble
Qui grignote au passage quelques herbes hautes
Car la vie c’est pas toujours une chose après l’autre
Parfois on fait tout en même temps
Pleurer son vieux compagnon chat
Partir en vacances
Être là pour ses amis

Parfois tout est parfait
Tout est parfois parfait

Parfois tout est foutu
Les murs croulent
Il n’y a plus de chambre
Que des décombres
Des ombres géantes
Des pieds nus sur les gravats
Des bras nus dans le froid
Des pierres lancées
Qui vous heurtent
Comme le mépris
Comme le mur qui se dresse soudain
Et dont la solidité n’est pas un refuge
Un piège

Tomber dedans à chaque fois
Ne pas apprendre à l’éviter
S’y cogner, se blesser
Mais recommencer
Comme si ce choix n’en était pas un
Comme le prix à payer pour une chose précieuse
Survivre tout en cherchant le trésor
C’est comme ça que je vis
C’est pour ça que je survis
Et vous ?

------------------------------------------------------------------------------------------------
Utilisez le pronom iel et les accords neutres ou masculins pour parler de moi, merci.
Je chasse les fautes dans les sections romans, théâtre et fanfictions, n'hésitez pas à demander un coup d’œil. Mon signe est &.
Voici la liste de mes textes, merci d'avance pour vos commentaires !


Dernière édition par Spangle le Sam 20 Juin 2020 - 2:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://losquimord.wordpress.com
MarieRaphaello

MarieRaphaello

Lion Messages : 65
Date d'inscription : 15/10/2017
Humeur : Show, don't tell

CC 3.87 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.87 - SUJETS   CC 3.87 - SUJETS EmptyMer 17 Juin 2020 - 22:31

Revenir de loin et être chez soi

    La porte s’entrouvrit, laissant filtrer un rayon de soleil, pâle, allongeant les ombres de son visage. Puis elle se referma doucement. Le plancher se mit à grincer, malgré ses pas précautionneux, ou peut-être à cause d’eux, justement. La nuit avait été longue, et la fatigue le terrassait. Il n’avait que quelques envies simples : un passage aux toilettes, une douche, dormir jusqu’à midi. Mais il était trop tard, ou trop tôt le matin. À cette heure, le bruit de l’eau pourrait réveiller les petits. Émilie serait obligée de se lever à leur suite et entamer sa journée dès cinq heure et demie. Elle méritait bien un peu de sommeil, surtout pour enchaîner les trois prochaines nuits à l’usine.

    Il déplia le canapé convertible avec toutes les précautions du monde. Il le connaissait par cœur ce canapé, jusqu’au moindre ressort mal huilé. En se concentrant suffisamment, on pouvait éviter de lui faire faire trop de bruit. Ils l’avaient plié et déplié des milliers de fois avec Émilie. Ils l’avaient acheté au début de leur mariage, une solution provisoire en attendant qu’elle trouve du boulot à son tour. Le sommier était une planche de bois, mais quand on est jeune et amoureux, on fait de n’importe quel bout de bois un nid d’amour. Ethan a été conçu ici d’ailleurs. Et lorsqu’il est né, il a eu son berceau, puis son lit d’enfant, et eux étaient restés dans le convertible. Mais leurs cœurs vibraient un peu plus fort.
Ce matin, en se glissant sur la housse, il se dit qu’il devenait trop vieux pour ces conneries. Il serait bien monté rejoindre Émilie dans le lit conjugal, mais il ne voulait pas non plus l’incommoder avec son odeur de sueur et de crasse. Lui-même ne supportait que parce qu’il n’avait plus l’énergie de se dégoûter.

    Son dernier geste, tout cotonneux, fut de saisir le plaid au pied du canapé, et de s’enrouler dedans. Après des années de loyaux services en tant que doudoudumatin de Chloé, la petite fille avait jugé que ce plaid multicolore était maintenant trop troué et taché, et l’avait offert à Misscat, le chat, pour qu’elle puisse regarder la télé avec eux. Misscat avait donc sa place douillette au pied du canapé alors qu’ils s’entassaient à quatre dessus. Maintenant Misscat était partie chasser, elle ne lui en voudrait pas d’avoir emprunté son nid. Le plaid grattait, mais il sentait bon la maison. Il était marqué du vomi d’Ethan, mais il était propre. Ethan avait toujours ce réflexe de voler doudoudumatin à sa sœur quand ils étaient en voiture _il n’avait jamais supporté la voiture.
C’était dans une autre vie. C’était quand ils devaient lever les enfants tous les matins à 4h30 pour qu’Émilie le dépose en voiture à son boulot, à vingt minutes de l’appartement. Ils n’avaient alors qu’une voiture, et elle en avait besoin ensuite pour l’école, les rendez-vous pôle emploi, les courses, les entretiens, les petits jobs à l’essai,... . Ils mettaient alors tout un tas de duvets entre les enfants, pour qu’ils puissent se rendormir un peu, avant l’école.
C’était avant que les enfants soient capables de prendre le bus de l’école tout seul. Avant qu’Émilie ne trouve le job à l’usine. Avant qu’ils puissent racheter la deuxième voiture au frère d’Émilie. Avant qu’ils puissent s’installer dans une maison, plus près de leurs deux travails.

     Il sourit aux anges. Maintenant qu’ils avaient deux voitures, il se sentait presque… presque normal. La vie de banlieue, la classe moyenne, celle dont on entend parler avec mépris. Mais il y avait dans cette normalité, l’arrière-goût de bonheur de celui qui a déjà connu succion de la misère, cet infâme tourbillon dont on ne peut se sortir ni par le travail, ni par la volonté, et qui vous épuise, jusqu’à ce qu’il ne reste plus de vous qu’une trame inconsistante. La littérature est pleine de ces héros broyés à avoir cru qu’on pouvait s’en sortir, à avoir essayé. Lui a peut-être simplement eu de la chance. Un verrou avait sauté, par hasard, et le reste avait suivi. Il en faut aussi, de la chance.


Dernière édition par MarieRaphaello le Mer 17 Juin 2020 - 22:33, édité 1 fois

Lame37 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Bims
Maître du Temps
Maître du Temps
Bims

Balance Messages : 176
Date d'inscription : 27/04/2020

CC 3.87 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.87 - SUJETS   CC 3.87 - SUJETS EmptyMer 17 Juin 2020 - 22:32

Hello, j'ai choisi l'image
L'inspiration a eu du mal aujourd'hui…. Trois fois que je change totalement de texte….. du coup c'est un peu court.


                    Ce soir, l'adolescent est sorti, il a un rendez-vous spécial. Alban s'est enfoncé dans le bois près de chez lui, jusqu'à atteindre la clairière. Il s'arrête, écoute les bruits de la nuit. Un bruissement dans les herbes hautes sur sa droite, un blaireau probablement. Il sourit, il aime savoir ces animaux près de lui, il n'a pas peur.
                  Alban s'allonge dans l'herbe et regarde le ciel étoilé. Il se sent bien, libre. L'adolescent laisse son esprit vagabonder au gré de ses pensées. Il voit la grande ourse, l'étoile polaire,  imagine les milliers de marins la suivant des yeux sur leurs navires.
                    Une petite brise se lève, chaude, caressant le jeune garçon. Il se voit maintenant dans le désert sur un tapis volant comme celui d'Aladin.  

                 L'adolescent est un garçon spécial, il est apprenti chez un des derniers druide de la région. Il est proche de la nature depuis qu'il est tout-petit. Sa mère lui a enseigné tout ce qu'elle savait de la faune et de la flore de leur village avant de mourir. Elle est tombée gravement malade après une blessure infectée. La gangrène s'est installée dans son corps et s'est insinuée jusqu'à son cœur qui s'est arrêté de battre un beau matin de printemps.
                   Le druide, ami de sa mère, l'a pris sous son aile depuis ce jour, lui enseignant son savoir.

               Soudain, il retint son souffle. Il était là, il le sentait. Alban resta immobile, attendant patiemment que son rendez-vous daigne se montrer. Il savait qu'il ne fallait pas faire de geste brusque sous peine de l'effrayer. Depuis des nuits et des nuits, il venait là, essayant d'apprivoiser cet esprit e la forêt.  Il savait que celui-ci l'observait à chaque fois qu'il venait.
               Enfin, le voici: un hibou majestueux, planant au-dessus de lui. Alban le regarde en souriant, il avait réussi.

------------------------------------------------------------------------------------------------
If you have a dream go chase it, ( si tu as un rêve, poursuis-le)
If you feel hope, Don't waste it,  (si tu ressens d l'espoir, ne le gâche pas)
If you find love, embrace it    (si tu trouves l'amour, garde le bien)
And never take a single breath for granted  ( et ne considère pas une seule respiration comme garantie)
The story's yours, go write it   ( c'est ton histoire, vas-y, écris-la!)

Extrait "Granted" Josh Groban


aller vers mes créations
aller vers mes messages
Revenir en haut Aller en bas
Lukiaamagi

Lukiaamagi

Sagittaire Messages : 70
Date d'inscription : 03/04/2020
Humeur : Liberté errante

CC 3.87 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.87 - SUJETS   CC 3.87 - SUJETS EmptyMer 17 Juin 2020 - 22:45

Plus qu’une histoire,
Âmes perdues.
Reflets d’un miroir,
Aimées d’anges déchus.
Elles subissent,
Leurs larmes crissent.
Luttant, tournant,
Souffrant le rythme, Démentes.

Pourquoi elles ?
Plaidoiries au ciel.
Qu’ont-elles fait ?
Pour mériter leurs plaies.
Bourgeons d’innocence,
Brisés par tant d’ignorance.
Ah ! Ris, quelle scène.
A risque, elles saignent.

Face à telles souffrances,
Issues d’une honte véhémence,
Que faites-vous ?
Assis dans votre confort si doux.
Chaque jour voyant,
Chaque jour passant,
Vos yeux abaissés,
Malgré ces regards blessés.

Elle vivra, ce n’est rien.
Mais ce n’était qu’une main !
Pour certains, ces phrases sont sans lendemain,
Encore plus sans un soutien.
Alors la prochaine fois,
Que vous verrez telle abjection,
Protégez leurs émotions,
Faites valoir leurs droits, élevez votre voix !

***

Avec du retard, la chanson mais je voulais vraiment finir.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Just a wandering soul, lost in an open world.
Peindre les esquisses de mes pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




CC 3.87 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.87 - SUJETS   CC 3.87 - SUJETS Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CC 3.87 - SUJETS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Evénements :: Les chronochallenges-
Sauter vers: