Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.
Encre Nocturne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
Figurine Herbizarre N°76 – Collection Super Smash Bros.
11.99 € 14.99 €
Voir le deal

 

 CC 3.99 - SUJETS

Aller en bas 
AuteurMessage
Spangle

Spangle

Vierge Messages : 217
Date d'inscription : 30/03/2020
Localisation : Bzak

CC 3.99 - SUJETS Empty
MessageSujet: CC 3.99 - SUJETS   CC 3.99 - SUJETS EmptyMer 29 Juil 2020 - 21:40

Sortez vos plumes aguerries
Car voici le CC du mercredi !

Une heure maximum à écrire ;
Cela va-t-il vous suffire ?

Vous pourrez choisir une ou plusieurs propositions,
Afin de fournir UN seul texte, fruit votre imagination.

Un poème ? Du théâtre ? Une nouvelle ? Un extrait de roman ?
Tellement de possibilités ! C'est formidable, c'est charmant !
Un texte long, ou d'une maigre mesure :
Ce n'est pas grave, je vous l'assure !

Pour aiguiller vos lecteurs et lectrices,
N'oubliez pas de préciser les sujets choisis.
Vous me verrez particulièrement ravie
Si vous pensez aux balises salvatrices.

Voici les sujets :
1. une réaction puérile
2. gémellité
3. https://www.youtube.com/watch?v=etC6rsWDK8g
4. pas d'image, pas eu le temps

------------------------------------------------------------------------------------------------
Le bon ni le mauvais ne me feraient de peine
Si si si je savais que j'en aurai l'étrenne

Boris Vian

Utilisez le pronom iel et les accords neutres ou masculins pour parler de moi, merci.
La chasse aux fautes, j'adore ! Mon signe est &, mes terrains de chasse favoris sont les sections romans, théâtre et fanfictions. N'hésitez pas à me pm pour une petite relecture, c'est rapide et indolore...
Voici la liste de mes textes, merci d'avance pour vos commentaires !
Revenir en haut Aller en bas
http://losquimord.wordpress.com
Ouppo
Fou du roi
Ouppo

Lion Messages : 572
Date d'inscription : 04/01/2016

CC 3.99 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.99 - SUJETS   CC 3.99 - SUJETS EmptyMer 29 Juil 2020 - 22:18

Une réaction puérile : Attention, violence psychologique.


Mon père claque la porte vitrée, le bruit ne me fait même plus hausser la tête de mon assiette même si à chaque fois j'ai peur que le verre se brise. Cela reviendrait à vivre une semaine avec le froid en attendant qu'elle ne soit réparée et bien sûr ça couterait cher.

Ma mère pleure à table et me dit de continuer de manger, ce que je faisais. Elle marmonne tout en continuant de sangloter, ses larmes coulent partout et sur la nourriture. Je me lève pour lui chercher la boîte de mouchoir que je pose sur ses genoux. Je regarde la place de mon père déserte et je soupir, légèrement content du calme. J'en profite pour prendre la télécommande et éteindre la télé, cause de l'incident.

J'ouvre le frigo mais la situation ne me permet pas de profiter du dessert. Je referme et je vais dans ma chambre pour me coucher.

Je serre ma peluche que j'aime beaucoup beaucoup en essayant de ne pas penser à demain.
Revenir en haut Aller en bas
Spangle

Spangle

Vierge Messages : 217
Date d'inscription : 30/03/2020
Localisation : Bzak

CC 3.99 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.99 - SUJETS   CC 3.99 - SUJETS EmptyMer 29 Juil 2020 - 22:27

Gémellité
[tout public]

Quand je l’ai vue, il ne s’est rien passé de spécial. Elle était avec des ami·e·s commun·e·s alors je me suis approché·e, l’ai saluée et suis rentré·e dans la conversation. Durant la soirée je me suis assez peu intéressé·e à elle, me contentant de l’écouter d’une oreille distraite raconter ses problèmes de boulot. La première chose que j‘ai su d’elle était aussi la plus insignifiante : elle travaillait pour la boîte qui gérait les « Cartes Jeunes Gagnants », un système de réductions sur des produits culturels et des sorties pour les moins de 25 ans. En gros, elle passait des coups de fil et participait à des réunions toute la journée. Pas passionnant, et très loin de ma vie bohème de libraire au chômage.

Je me demande à quel moment ça a commencé à me titiller. Pas ce soir-là, c’est certain. Avec notre bande, nous avons écumé les bars jusqu’à ce que la CB de Tristan ne passe plus. Puis nous sommes allés nous poser chez Anna après avoir fait provision de plusieurs bouteilles de rosé. Je suis rentré·e chez moi peu après car j’avais une peur monstre de me prendre une cuite avec ce vinaigre et que mon estomac me le fasse payer pendant trois jours.

Pas la fois suivante non plus. Nous avons passé une soirée presque identique, sauf que cette fois elle nous a parlé de ses problèmes de couple et de gamins, et qu’Anna avait prévu à l’avance un stock de sangria. Mon estomac a approuvé et je suis resté·e très tard. Nous avons un peu dansé, j’aime ça mais je ne tiens pas le coup très longtemps. Affalé·e dans le canapé, je l’ai regardée s’éclater au rythme joyeux de la musique et j’ai pensé qu’elle avait bien de la chance d’avoir encore trente ans, toutes ses dents et un bon cardio.

Par contre six mois plus tard, j’en suis sûr·e, j’avais la ferme impression d’avoir rencontré ma jumelle. Nous avions commencé à nous connaître un peu plus et à chaque fois que j’apprenais un détail sur elle, c’était la même chose que pour moi : elle n’aimait pas le fromage, sauf le Comté ; elle n’oubliait jamais ses affaires nulle part et il était impossible de lui faucher un briquet ; elle ne supportait pas les films d’horreur ; elle ne voulait plus avoir de chat depuis que le sien était mort ; et cætera, et cætera. Au début elle a s’est demandé si j’avais un crush sur elle et si je mentais quand je m’exclamais à tout bout de champ : « Hein ? Mais moi aussi, pareil ! » Mais comme elle faisait le même constat, avec le même étonnement, à chacune de mes confidences, elle s’est vite rendue à l’évidence : je n’inventais pas.

À force, ces coïncidences sont devenues un sujet de plaisanterie entre nous. Nos ami·e·s ne comprennent pas car ils nous perçoivent comme très différent·e·s, mais à l’intérieur nous sommes pareil·le·s. Bourru·e·s, crâneurses, mais généreuxes à en donner notre chemise. Angoissé·e·s par les malentendus. Hermétiques au « small talk », ces petites phrases sans intérêt qu’on échange dans les ascenseurs. Je pourrais continuer encore longtemps car je nous connais bien à présent.

Nous sommes même devenu·e·s voisin·e·s. Je lui garde sa fille, elle arrose mes plantes. Nous organisons des soirées « de palier » où mon appartement sert de piste de danse et le sien de lounge. Nous sommes content·e·s de nous être trouvé·e·s, ça nous donne un sentiment de force, de joie, à chaque fois que nous y pensons.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Le bon ni le mauvais ne me feraient de peine
Si si si je savais que j'en aurai l'étrenne

Boris Vian

Utilisez le pronom iel et les accords neutres ou masculins pour parler de moi, merci.
La chasse aux fautes, j'adore ! Mon signe est &, mes terrains de chasse favoris sont les sections romans, théâtre et fanfictions. N'hésitez pas à me pm pour une petite relecture, c'est rapide et indolore...
Voici la liste de mes textes, merci d'avance pour vos commentaires !


Dernière édition par Spangle le Sam 1 Aoû 2020 - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://losquimord.wordpress.com
Lukiaamagi

Lukiaamagi

Sagittaire Messages : 69
Date d'inscription : 03/04/2020
Humeur : Liberté errante

CC 3.99 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.99 - SUJETS   CC 3.99 - SUJETS EmptyMer 29 Juil 2020 - 22:30

La musique - [Balise tristesse, déprimant]

A mon cher Benoit,

         
Dans toute vie, il est un moment où l’on doit faire un choix. Cet épisode frappant, constitue un carrefour des vies. C’est un véritable point tournant à la croisée des chemins. Lorsque cela nous arrive, c’est comme si de bon matin tout se rejoignait. Passé, présent, futur… Et alors on s’assoit, et on questionne. D’abord le passé, avec son lot de regrets des bons moments, mais aussi parsemés d’erreurs. On est là, verre en main ou cigare au bec dans son beau costume, à se remémorer la vieille Zazie. Ou le tonton Paul et son terrain de golf. Et puis aussi Michel, à qui on avait volé son sac de billes. En grandissant c’étaient plus les billes, mais plutôt les billets. Après tout, tant qu’on n’était pas un adulte digne de ce nom on ne méritait pas la prison. Quelques semaines à nettoyer la mairie, sourire béant au visage et on était reparti. Le temps passe, et sans même s’en rendre compte on tape les dix-huit piges. Une ou deux années de conneries puis ça nous frappe. Plus la famille qui nous gère, c’est à nous de gérer maintenant. Trouver un taff, un toit… une gonzesse ? Ah les femmes, ça vient remplacer les billets. Et les conséquences sont bien pire si on choisit mal à qui faire le coup… Le reste on le voit même plus passer. On est plus dans une musique que dans nos souvenirs. Le temps si bien ordonné n’est plus qu’un long fil sur lequel pendent les photos de nos émotions. Du travail, du travail… le weekend en montagne, ma première fois, plus de travail… La manif’ contre un con politique et la montée du féminisme… Plus de travail, un gosse, deux… Moins de travail. Merde, j’ai merdé. Si on veut suivre le fil, ça va être dur vu qu’il est coupé net. Y’a juste des photos trempées d’alcool, d’infidélité, et autres conneries qui traine sur le sol. C’est à ce moment que ça vient frapper dur. Le présent. Lui ça va plus vite. En même temps dans un une pièce de vingt mètres carrés on fait vite le tour. Le verre dans ma main, l’accoudoir de mon fauteuil, la vaisselle sale qui s’accumule, le linge pendu, mon lit… Des papiers par terre, qui cachent des dettes et impôts du passé. Mais ce passé, il encore présent… Et alors on pense au futur, parce que c’est tout ce qu’il nous reste. On se rend compte que le fil, c’est juste une métaphore miteuse et une excuse pour cacher la vérité. Y’a eu des moments de joie, d’autres de tristesses. D’ivresse et d’émoi. Mais tout ça, on peut le ressasser, vouloir le froisser et le jeter. Mais ça ne sert à rien. Ce qui compte c’est ce qu’on va faire demain. Et alors on y est : le point tournant. Ou plutôt, Moi j’y suis, au point tournant. J’ai que l’avenir pour moi, et les choix qui m’y envoie. Et qu’importe la porte que j’ouvre, ce qui compte c’est que lorsque cette lettre te parviendra tu sauras. Tu sauras pourquoi moi, et mes choix. Tu comprendras. Et le jour ou tu seras à la croisée des chemins, tu penseras à la lettre, à Moi. Et tu décideras.
De la plume indécise, d’un père perdu,
A son unique trésor vivant.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Just a wandering soul, lost in an open world.
Peindre les esquisses de mes pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Bims

Bims

Balance Messages : 139
Date d'inscription : 27/04/2020

CC 3.99 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.99 - SUJETS   CC 3.99 - SUJETS EmptyMer 29 Juil 2020 - 22:40

Hello,
ce ne sera peut-être pas très orthodoxe, mais l'inspiration ne vient pas sur les premiers thèmes, alors j'ai choisi" pas d'image, pas eu le temps"

           Greg est journaliste, il est envoyé ici pour faire un reportage sur le volcan qui va bientôt entrer en éruption. Les scientifiques sont persuadés que le volcan ne se mettra pas en colère tout de suite, ils ont encore le temps de l'étudier, de prendre des mesures. Mais Dame nature est parfois imprévisible. Un tremblement de terre, venu de la faille voisine a déclenché le cataclysme. Greg est  sur le point de monter en hélicoptère pour faire des images sensationnelles du début de l'éruption. Des images comme on n'en avait encore jamais vu. Son matériel dernier cri en bandoulière, il court vers la machine prête à décoller. Quand soudain, le sol se met à trembler si fort qu'il tombe à terre. L'hélico décolle mais ne va pas loin. Une roche en fusion, projetée à forte vitesse par le volcan, touche une des pales de l'appareil qui se pose en urgence quelques mètres plus loin.
              C'est l'affolement, les gens courent , crient, s'appellent. Greg est resté à terre, là où il est tombé. Il regarde vers le volcan, fasciné par la lave qui commence à s'écouler sur les flancs de la montagne. Tellement fasciné qu'il ne pense même pas à filmer, ou prendre des photos. Des roches brûlantes atterrissent à ses côtés mais il ne bouge pas, tétanisé par ce qui se passe. Un homme passant à côté de lui, l'empoigne et le force à se mettre debout:
"Courez vous mettre à l'abri!"
              Greg réagit enfin. Il obéit et descend la pente abrupte. Il se retrouve bientôt un peu hagard, au milieu d'une foule de personnes plus ou moins blessées, prises en charge par les secouristes. Les scientifiques sont là, eux aussi. Pas tous, certains sont restés là-haut, blessés ou morts, percutés par les roches incandescentes. Bientôt, des convois se mettent en place pour évacuer le monde présent. Le journaliste fait partie des premiers à être envoyé à la capitale. Il regarde sans les voir ses compagnons de voyage. Il est retombé en hébétude. Le trajet dure une heure. A l'arrivée, ils sont conduit à l'hôpital pour être examinés, soignés. Greg se laisse faire sans dire un mot. Il ne réalise toujours pas ce qui vient de se passer.
        Son rédacteur en chef, resté à l'hôtel, le rejoint. Il essaie de lui poser des questions, "ça va? ", "que s'est-il passé?". Greg reste un moment à le regarder sans le voir, puis il semble le reconnaître enfin. Il ouvre la bouche "Pas d'image, pas eu le temps." Son chef est surpris , il ne l'a jamais vu dans cet état.  
                Greg est hébété, il est assis, là. Il n'a que cette phrase qu'il répète inlassablement:
"Pas d'image, pas eu le temps".

------------------------------------------------------------------------------------------------
If you have a dream go chase it, ( si tu as un rêve, poursuis-le)
If you feel hope, Don't waste it,  (si tu ressens d l'espoir, ne le gâche pas)
If you find love, embrace it    (si tu trouves l'amour, garde le bien)
And never take a single breath for granted  ( et ne considère pas une seule respiration comme garantie)
The story's yours, go write it   ( c'est ton histoire, vas-y, écris-la!)

Extrait "Granted" Josh Groban


aller vers mes créations
aller vers mes messages
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




CC 3.99 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.99 - SUJETS   CC 3.99 - SUJETS Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CC 3.99 - SUJETS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Evénements :: Les chronochallenges-
Sauter vers: