Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.
Encre Nocturne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 CC 4.17 Sujets

Aller en bas 
AuteurMessage
Titi

Titi

Lion Messages : 1089
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte
Humeur : . . .

CC 4.17 Sujets Empty
MessageSujet: CC 4.17 Sujets   CC 4.17 Sujets EmptyMer 30 Sep 2020 - 21:32

Bonsoir

voici les sujets du CC de ce soir :

1. Torrent de glace
2. L'inconnu
3. Illusions
4.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Si tu as un souci, n'hésite pas à me MP Wink

Hey, pssst, Invité , j'ai répertorié tous les textes que j'ai postés sur le forum ~ici~ Fais-y un tour si le coeur t'en dis :latourn:

Les mercredis, 21h30 environ (heure française), je lance le CC. Vous pouvez d'ailleurs m'envoyer vos suggestions par mp (ou discord).

CDF (Poésies, Chansons, Chamarrés) :la: , mon signe distinctif est ♫

-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

"Ce n'est pas parce qu'on a les meilleurs intentions au monde, qu'on ne fait pas des dégâts." - https://youtu.be/pR3lqr7_KBY

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus

Je te juge:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Spangle

Spangle

Vierge Messages : 281
Date d'inscription : 30/03/2020
Localisation : Bzak

CC 4.17 Sujets Empty
MessageSujet: Re: CC 4.17 Sujets   CC 4.17 Sujets EmptyMer 30 Sep 2020 - 22:26

Abécédaire des illusions

A comme Acouphène
B comme Bonneteau
C comme Caméléon
D comme David Copperfield
E comme Escher
F comme Fantôme
G comme Garcimore
H comme Hologramme
I comme Imagination
J comme Joconde
K comme Kaléidoscope
L comme LSD
M comme Mirage
N comme Nuages
O comme Optique
P-Q comme Platon
R comme Reflet
S comme Stéréogramme
T comme Trompe-l’œil
U comme UFO
V comme Vision
W-X-Y-Z comme Zénon

------------------------------------------------------------------------------------------------
Utilisez le pronom iel et les accords neutres ou masculins pour parler de moi, merci.
Je chasse les fautes dans les sections romans, théâtre et fanfictions, n'hésitez pas à demander un coup d’œil. Mon signe est &.
Voici la liste de mes textes, merci d'avance pour vos commentaires !


Dernière édition par Spangle le Sam 3 Oct 2020 - 22:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://losquimord.wordpress.com
MarieRaphaello

MarieRaphaello

Lion Messages : 74
Date d'inscription : 15/10/2017
Humeur : Show, don't tell

CC 4.17 Sujets Empty
MessageSujet: Re: CC 4.17 Sujets   CC 4.17 Sujets EmptyMer 30 Sep 2020 - 22:30

J'ai choisi le thème : L'inconnu


Le frisson quand je m’approche de lui. Je ne sais pas encore bien ce que je vais faire. Je n’ai pas décidé, ou plutôt, j’attends. Mes gestes tendent à se fondre dans les siens. La réplique d’un séisme, la ridule du ricochet sur l’eau.
Pourtant c’est idiot, nous sommes déjà trop prêt l’un de l’autre. Il n’y a pas à hésiter. J’aime hésiter, faire gonfler ce moment, l’étirer jusqu’à ce qu’il atteigne un siècle. Alors que tout est joué, et que nous le savons l’un comme l’autre. Mes doigts se posent sur son avant-bras dénudé (il a remonté ses manches de sa chemise jusqu’en haut du coude), ils se posent tout doucement, pour apprécier les millions de nerfs qui réagissent quand la pulpe entre en contact avec sa peau. C’est chaud, ça chatouille légèrement, c’est souple. Sous moi. J’appuie un peu, pour lui envoyer mon énergie. Et je sens la vague qui déferle en moi passer jusqu’en lui. Ses muscles se contractent, son avant-bras vrille de façon imperceptible pour se mouler sur mes phalanges.
J’ai la tête qui tourne. Je le vois, proche, tout entier dans mon champ de vision, presque trop, mes yeux ne peuvent tout voir. Ils se sont arrêtés sur les siens quand, à mon contact, ses pupilles se sont dilatées, formant un gouffre noir dans lequel je me suis abîmée. Ils se sont arrêtés sur ses narines, brusquement gonflées, comme s’il voulait aspirer le monde, ou m’aspirer toute entière, ou bien comme s’il était surpris, perplexe, figé dans une attente insoutenable. En suspension la tête en bas. Dernière bouffée d’air avant le plongeon.
Et comme un jeu d’échecs, comme une conversation, il attend mon tour. J’ai posé mes mains sur lui, il s’est fondu dans ces quelques millimètres, jusqu’à doubler la surface de nos récepteurs sensoriels les uns contre les autres.
Je pose ma main entière sur son avant-bras, et serre légèrement mes doigts. J’adore sa peau, j’aime cette partie de son corps tout en courbe et dynamique, musclée, glabre parce qu’il est encore jeune. En faisant ce geste, j’oriente mes hanches vers les siennes. J’aimerais vous dire que c’est calculé, mais je ne suis que spectatrice de mes propres réactions. Mon corps danse dans le noir de ses pupilles. Je suis immobile, pourtant je brûle à l’intérieur. Des contractions de muscles qui se cognent à ma cage thoracique, un sang chaud qui remonte pour exploser dans mon ventre.
Il pose sa main sur ma hanche, avec les mêmes prétentions conquérantes que les miennes. Quelque chose glousse en moi. C’est ridicule ? Est-ce que j’ai été ridicule ? Est-ce que j’ai quinze ans ? Est-ce que ma voix intérieure ne pourrait pas se taire cinq minutes pour profiter du spectacle ? Il me tend un sourire de connivence, à la fois fier de lui et timide. Un sourire de quinze ans.
Il me surplombe soudain. Son geste possessif m’a plaqué contre lui. Sa stature m’oblige à lever la tête vers lui, et lui doit baisser le menton vers moi, de sorte que mon champ de vision se résume à ses lèvres, lascives, très légèrement entre-ouvertes, comme lorsqu’on dort, qu’on réfléchit.
Il ne reste qu’un pas à faire, après cela, on ne pourra plus prétendre que ce qui s’est passé était simplement dans nos têtes. Un pas de souris.

Je ne vous raconterai pas la suite, parce qu’aucun mot ne sera suffisant. Et, somme toute, j’aurais trop peur de vous décevoir.

Bims aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Bims
Maître du Temps
Maître du Temps
Bims

Balance Messages : 194
Date d'inscription : 27/04/2020

CC 4.17 Sujets Empty
MessageSujet: Re: CC 4.17 Sujets   CC 4.17 Sujets EmptyMer 30 Sep 2020 - 22:33

Hello, j'ai choisi illusions...

                      Il m'a appelé ce soir, m'a laissé un message me disant qu'il s'inquiétait. Je ne lui parle plus depuis six mois. Je l'ai rappelé pensant qu'il s'inquiétait pour notre mère, elle vient de perdre son chien, ou alors il a appris que je change de travail.
                     Je l'ai rappelé en ayant à l'esprit qu'il n'avait pas intérêt à me faire de reproche sur ma démission. On est resté deux heures au téléphone, parlant de choses et d'autres, c'était sympa. J'ai même réussi à lui dire des choses que je pensais depuis longtemps sans oser franchir le pas. On a parlé de ce qui a fait que je ne lui parlais plus. Mais il reste sur ses positions là-dessus et moi aussi. Je crois qu'on évitera le sujet à l'avenir.
                      J'ai raccroché avec un sentiment étrange, contente d'avoir pu lui parler, lui dire ce que je pensais, mais une part de moi le rejette toujours. Une sensation de manipulation de sa part... Il a pourtant été tout pour moi, un super grand frère depuis que je suis petite. Il est parti de la maison pour ses études quand j'avais 11 ans. Puis il a fait la tête à mes parents pendant 15 ans, je ne savais pas pourquoi. Il a passé beaucoup de temps avec la famille du côté de mon père, je reste persuadée aujourd'hui qu'il a entendu beaucoup de choses, d'interprétations et de ressentis des autres qui l'ont façonné. Nous n'avons pas eu la même enfance, j'ai la sensation d'avoir eu une adolescence d'enfant unique avec un frère abstrait que j'idéalisais.
                     Nous avions très peu de contacts, un peu plus quand j'ai passé mes étés chez mes grands-parents puis quand j'ai commencé à travailler. Il était toujours aussi important pour moi.
                   Puis, je me suis mariée, j'ai eu des enfants, puis, mon père est décédé. Il a reprit contact avec ma mère, un peu grâce à moi. J'étais contente, on allait pouvoir passer à autre chose, laisser le passé derrière nous. Mais il ressassait sans cesse les mêmes choses, le passé, les mêmes questions revenaient. Nous avions beau y répondre ou pas d'ailleurs, la même rengaine quasiment à chaque fois qu'il appelait. Je mettais de côté ce que je pensais de peur qu'il s'éloigne de nouveau.
                 Ensuite, j'ai pris un nouveau tournant dans ma vie, j'ai décidé d'arrêter de dire oui à tout. Je l'ai enfin vu tel qu'il est. Finie l'illusion d'un frère idéal. Il n'est qu'un homme qui a fait de mauvais choix, qui les a même cumulés.  J'ai commencé à lui dire un peu ce que je pensais. Il me dit qu'il me connaît mais c'est faux. Il ne connaît que la petite soeur timide, sensible et réservée. Il ne sait rien de ma vie, de mes pensées.
                 Je suis arrivée à un point où lui parler de ma vie ne m'intéresse pas. Nous n'avons pas la même vision de la vie. Une partie de lui est restée ancrée dans le passé. Et moi, je veux vivre au présent. Le passé est passé, tournons la page une bonne fois pour toute.
                Ce soir, la conversation a été somme toute agréable, mais il y a un je-ne-sais quoi qui me gêne. Pourtant il n'a rien dit sur le fait que je démissionne, il est même plutôt content pour moi que je suive mes envies créatives. Mais alors, qu'est-ce qui me dérange à ce point? J'ai réfléchi, je pense avoir trouvé... C'est sa manière de dire certaines choses, il m'a dit vouloir me protéger, mais de quoi? C'est trop tard, d'une, je n'ai plus besoin de lui pour ça et de deux, je ne l'ai été que trop dans ma jeunesse. Et autre chose, sa manière de dire "c'est bien", je le ressens comme un père parlant à son enfant, mais il n'est pas mon père et ne le remplacera jamais. La sensation qu'il agit comme si j'étais encore une enfant... Mais j'ai 37 ans bordel!! Et je suis bien plus aguerri de la vie qu'il le pense! Il veut rattraper le temps perdu mais ce temps est révolu et il ne le rattrapera jamais. Nous n'avons jamais eu la relation de frère et soeur qui se disent tout et nous ne l'aurons jamais.
                 J'étais confiante, libre et forte avant son appel, j'ai eu l'impression qu'il m'a ôté cette liberté, cette confiance en moi. Qu'il les a prises comme un vampire suce le sang de ses victimes. La sensation qu'il s'approprie mes choix, mes décisions que c'est grâce à lui que je les ai fait, mais je ne lui dois rien là-dessus. Et je ne veux rien lui devoir! Je sens que je gronde à l'intérieur de moi, il est hors de question qu'il mette par terre tout le travail accompli sur moi ces derniers mois. A moi de surmonter ça, et je le ferai, même s'il faut pour ça l'éloigner de nouveau. Je ne veux plus subir les autres, je veux vivre pour moi et ma famille. Etre heureuse, sans avoir de poids sur les épaules, surtout ne pas porter celui des autres, je l'ai assez fait.


Oups, le temps est fini.... Wink

------------------------------------------------------------------------------------------------
If you have a dream go chase it, ( si tu as un rêve, poursuis-le)
If you feel hope, Don't waste it,  (si tu ressens d l'espoir, ne le gâche pas)
If you find love, embrace it    (si tu trouves l'amour, garde le bien)
And never take a single breath for granted  ( et ne considère pas une seule respiration comme garantie)
The story's yours, go write it   ( c'est ton histoire, vas-y, écris-la!)

Extrait "Granted" Josh Groban


aller vers mes créations
aller vers mes messages
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




CC 4.17 Sujets Empty
MessageSujet: Re: CC 4.17 Sujets   CC 4.17 Sujets Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CC 4.17 Sujets
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Evénements :: Les chronochallenges-
Sauter vers: