Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 souvenis, souvenirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: souvenis, souvenirs   Mer 9 Jan - 15:18

Salut tout le monde :)oui je sais cela fait longtemps mais pour tout vous dire j'ai été occupée ces derniers temps...honte sur moi je ne suis pas venu depuis un bout de temps... donc Maylis voilà la nouvelle rédaction de français ;)Pour cette rédaction, j'ai un peu modifié mon style d'écriture car mon style sanglant et morbide n'a pas trop plu à ma prof de français  Wink On devait continuer la rédaction d'un extrait de L'Art français de la guerre d' Alexis Jenni :)donnez-moi vos commentaires :)

PS: du début jusqu'à "il nous parlait" est un extrait du texte, ça n'est pas moi qui l'ai écrit Wink



   Mon grand-père s'asseyait là pour parler, dans son grand fauteuil de velours bleu, que personne d'autre que lui n'utilisait. Il relevait ses pantalons avant de s'asseoir pour éviter de les déformer aux genoux. Le dossier rond dépassait de ses épaules et entourait sa tête d'une auréole de bois clouté. Il se tenait droit, utilisait les accoudoirs, ne croisait jamais les jambes. Bien assis, il nous parlait. 

Lorsqu'il se plongeait dans ses souvenirs, son regard se faisait lointain pendant les quelques minutes où il se remémorait ceux-ci et décidait quoi nous raconter. C'était, dans ces moments-là, comme si son corps était bien présent parmi nous mais que son esprit retournait dans le passé pour y attraper les souvenirs afin de les ramener dans le présent. Nous attendions ces moments avec impatience, je ne sais pas vraiment pourquoi. Peut-être parce que lorsqu'il nous racontait quelque chose, on se trouvait comme happé par son histoire et on ne pouvait plus partir avant d'en avoir entendu la fin.

Souvent, il nous parlait de sa femme, il ne nous disait pas qu'il l'aimait, mon grand-père ne parlait pas beaucoup de ses sentiments, mais, à la façon dont il en parlait, on devinait qu'il l'aimait beaucoup. Il nous racontait comme elle était intelligente et douce, comme c'était agréable de lui parler et à quel point elle aimait faire plaisir aux autres. Il nous racontait comment il l'avait rencontrée, dans une fête foraine de leur village et qu'il était tout de suite tombé sous le charme de ses yeux doux et rêveurs, de son magnifique sourire et de son incroyable gentillesse. Il nous racontait aussi comment elle était morte à cinquante-quatre ans, frappée par la grippe espagnole, comment elle était morte avec son éternel sourire figé sur les lèvres et un visage détendu et heureux. Et même après sa mort, ses yeux brillaient toujours de gentillesse et de vie, " comme deux étoiles qui ne s'éteindraient jamais et brilleraient pour toujours", disait-il. Il nous parlait d'elle avec une voix chargée de bonheur, d'admiration et surtout d'amour pour elle.

Il nous racontait aussi son enfance, à courir dans les forêts et les champs et à grimper dans les arbres pour contempler l'étendue de verdure qui s'offrait à lui. Il nous racontait ces moments de liberté intense où il partait pendant une journée sans rien, ces journées durant lesquelles il se nourrissait de fruits des bois. Il nous parlait aussi de tous les animaux qu'il rencontrait et de ces magnifiques couchers de soleil où le ciel s'illuminait d'or et de feu comme un volcan en ébullition mais aussi de rose et de violet qui marquaient le contraste avec le ciel bleu qui s'obscurcissait au fur et à mesure que la nuit approchait. Il nous parlait des nuits entières qu'il passait à observer les étoiles que l'on voyait si bien dans le ciel. Ces étoiles tellement nombreuses qu'il n'arrivait plus à les compter, tous ces points scintillant dans la nuit. 

Ces souvenirs sont les plus forts qu'il me reste de mon grand-père. Parfois, je m'assieds dans son fauteuil et me remémore tout cela. Dans ces moments, alors, je me sens vraiment proche de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Phidias

avatar

Masculin Bélier Messages : 596
Date d'inscription : 16/10/2012
Localisation : Là où les maths n'existent pas!
Humeur : Rumpfff

MessageSujet: Re: souvenis, souvenirs   Mer 9 Jan - 22:18

Ouiii! Un copain morbide! On va bien s'entendre lol.
Je trouve que les images que tu as prises sont très belles et évocatrices mais je trouve que tu ne les mets pas assez en valeur.
Ces images même pas assez imposées (à mon avis) subliment ta nouvelle! J'adore!
Et si ton prof de Français est pas content qu'il aille lire les arlequins! 👅 , la mienne est aussi un peu pénibles Rolling Eyes .

------------------------------------------------------------------------------------------------
Naître dans un chou.
Grandir sur une rose.
Vivre sur un chardon.
Mourir sur un lotus.
Revenir en haut Aller en bas
Kawet

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 2153
Date d'inscription : 16/09/2012
Localisation : Ici
Humeur : Itseu djok ?

MessageSujet: Re: souvenis, souvenirs   Mer 9 Jan - 23:02

beau et émouvant :)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Merci Maw' :D:
 



Aide à l'orthographe ici Wink
Quand vous êtes connecté, n'oubliez pas la chat-box !! (n'est-ce pas, Invité :p )


BE AN ALCOHOLIC HORSE, ADULATE WHALE, FUCK THE REST :la: 
LPBCRQA :la: 
MawPowaaaaaa :la: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: souvenis, souvenirs   Jeu 10 Jan - 9:06

merci pour ces conseils Wink Phidias: oui on va bien s'entendre. Elle est très dure dans la notation cette prof de français mais pour une fois elle m'a donné la meilleure note qu'elle donne c'est à dire 15,je pense qu'elle est enfin contente Wink Kawet: merci :)
Revenir en haut Aller en bas
Phidias

avatar

Masculin Bélier Messages : 596
Date d'inscription : 16/10/2012
Localisation : Là où les maths n'existent pas!
Humeur : Rumpfff

MessageSujet: Re: souvenis, souvenirs   Jeu 10 Jan - 17:40

T'as de la chance, le mienne est sadique, elle note avec un barème de 1/2 points supers stricts et si tu te rates à pleins de petits trucs pas importants, ça te baisse la note au max. Elle valorise pas du tout le style ou l’écriture en elle même.
C'est la fiesta de la classe quand on a une rédaction lol.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Naître dans un chou.
Grandir sur une rose.
Vivre sur un chardon.
Mourir sur un lotus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: souvenis, souvenirs   Jeu 7 Mar - 22:09

je te plains et je comprends ta douleur Phidias :pale:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: souvenis, souvenirs   

Revenir en haut Aller en bas
 
souvenis, souvenirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: