Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The fucking distance [TP]

Aller en bas 
AuteurMessage
AudreyPatinage

avatar

Féminin Lion Messages : 50
Date d'inscription : 17/10/2012
Localisation : Orleans
Humeur : Choisi ta moitié comme si tu étais aveugle, son coeur vaut bien plus que sa beauté.

MessageSujet: The fucking distance [TP]   Jeu 7 Fév 2013 - 21:57

C'est long. Très long. J'ai l'impression que le temps ne passe pas, j'ai pratiquement l'impression de reculer. Sans toi, je ne rime plus à rien. C'est tellement affreux d'attendre de voir la personne qu'on aime, sans vraiment savoir quand arrivera ce jour. On attend, encore et toujours, jusqu'au jour où on en a marre d'attendre, marre de pleurer tous les soirs, fatiguée d’espérer. On craque, on tombe mais on se relève. On dit merci à ceux qui sont présents mais on s’éloigne de ceux qui ne le sont pas. Le pire sentiment qui existe je crois, c'est de séparer deux personnes qui sont encore amoureuses l'une de l'autre et c'est lorsque la distance casse, anéantit tout. Quand nos rêves s'envolent, nos espoirs deviennent flous, notre cœur semble vide. Mais au fond de nous, on ne peut pas s’empêcher d'y croire, de se dire que rien est terminé, qu'il ne faut jamais abandonner. Non, il ne faut jamais, car deux personnes qui s'aiment finissent forcement un jour ou l'autre par être réunies.

Correction de Rimi:
 

correction supplémentaire par Titi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ragne



Masculin Sagittaire Messages : 654
Date d'inscription : 02/04/2017

MessageSujet: Re: The fucking distance [TP]   Mar 8 Mai 2018 - 16:40

Ceci est la quête de Ragne de laisser des messages sur les textes sans réponses, il ne propose pas vraiment de critique, il offre un retour simple aux paragraphe laissé vide de réponse.
Donc bonjours toi
Je t'ai lu
Et...
Aie
Bon par un rapide calcul, tu avais 14 ans à l'écriture.
Je suppose que ça explique sans excuser le tord fait aux mots. Le rythme est décédé très vite, le sens également, la force a été fracassé sous l'insipidité du verbe plié sous les truismes abscons.
J'ai l'épiderme tout massacré à la lecture, je ne sais pas pourquoi, j'ai lu beaucoup plus mauvais ici, mais ce texte là, oublié depuis six ans, il m'attriste, c'est une sorte de drame.

J'aurais peut-être du laisser ce textes aux mains du silence.
Peut être qu'un admin viendra pour effacer mon commentaire et renvoyer ton texte au pilori des oubliés parce que j'aurais eu le verbe trop saillant, le terme trop cru.
Si un jour tu repasse, c'est juste les mots d'un adulte fatigué qui aime un peu trop la littérature et qui n'a plus vraiment envie d'aimer les hommes
Revenir en haut Aller en bas
 
The fucking distance [TP]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: