Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le cours de dessin.[Attention : pas de Balise!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mattis

avatar

Masculin Capricorne Messages : 5
Date d'inscription : 23/12/2012

MessageSujet: Le cours de dessin.[Attention : pas de Balise!]   Mar 19 Fév 2013 - 19:51

Le cours de dessin

 Le ciel était sombre, et le bruit de mes pas ne faisait qu’accroître l’inquiétude que j’avais en rentrant de ce cours de dessin. Les feuilles crépitaient sous mes pas, et le vent narguait les arbres. Il était 19h30. La nuit commençait a tomber. Je sortis de l’enceinte du collège, et marchait vers l’arrêt de bus. Il était encore en retard.
 Une fois dans le bus, mon cœur se mit à battre doucement, puis de plus en plus fort. A travers la vitre, on ne voyait que la douce lumière des maisons environnantes. Mon arrêt était le prochain. Je me levai pour appuyer sur le bouton. Soudain, le bus s’arrêta net ! Par la vitre, je vis une forme blanche, avec sur son œil droit, un foulard rouge. Elle s’avançait vers le bus. Un bruit net se fit entendre. Je vis une main à travers la porte ! La forme avançait vers moi. J’avais envie de crier, mais aucun son ne sortait de ma bouche. J’observai mes mains. Elles étaient froides et entièrement bleues. Je regardai toujours la forme s’avancer vers moi quand soudain un son étrange sortit de sa bouche. Je me suis évanoui sur le coup.
 Je me réveillai dans une bâtisse assez singulière. J’avais soif. Un verre d’eau, LE verre d’eau dont je rêvai, était posé sur une table non loin de moi mais inaccessible du fait que mes mains étaient sanglées par une chaîne qui me faisait un mal de chien. Je voyais mon sang couler à travers l’ossature de la chaise. La porte s’ouvrit, et je vis un homme brun, grand et musclé s’asseoir sur la table. Il en fit tomber le verre d’eau que je convoitais tant. Je ne pouvais pas voir son visage, ce dernier était caché avec une capuche. L’homme me balbutia quelques menaces, mais je ne réagissais pas pour autant. Il me donna une claque, qui donna en moi quelque chose d’inexplicable mais qui me donnai envie de m’enfuir de ce trou. Je me levai si rapidement que l’homme n’eu même pas le temps de réagir, et d’un coup sec le frappa avec le pied de la chaise qui se cassa sous le choc. Je courrai aussi vite que je pouvais. J’ouvris la porte et traversa un couloir et ouvrit une seconde porte... fermée. Sans réfléchir, je reculai et l’enfonça. Sur l’action, mon épaule se déchira. J’étais dehors. Et cette porte que j’avais cassée donnait sur un chemin. Je devais trouver un moyen pour sortir de cette baraque. Je cherchai, en vain, la voiture qui aurait pu me sortir de là. Quand soudain, un garage s’ouvrit, et en sortit un Jeep avec en son volant un homme assez étrange. La voiture s’arrêta pile devant moi, et la fenêtre du conducteur s’ouvrit. Je vis enfin la tête du chauffeur. Il était blond, et assez robuste. Je remarquai aussi qu’il n’avait qu’un seul œil valide, et que l’autre était recouvert d’un foulard... Rouge !
 

 J’avais devant moi l’homme qui était la cause de mon malheur. Par soif de vengeance, je lui mis un coup dans la tempe. Il était K.O. J’ouvris la portière, et jetai son corps dans la boue du chemin. J’appuyai sur l’accélérateur, et fonçai vers une forêt noire. Je regardai ma montre, il était 23h45. Il me fallait retourner à Paris au plus vite, pour ne plus être aux mains de ces malades. Enfin ! Je voyais une route goudronnée. Je la pris, en me disant qu’elle pouvait bien mener quelque part.
 Au bout de deux heures de route, je voyais enfin un village ! Je lis la pancarte : Voiron. Quand je lu le nom du village, j’eu un déclic. Voiron était le village où mon père avait été tué lors d’une confrontation entre gang. J’avançai prudemment, lorsque je vis une auberge. Je m’arrêtai devant elle, et vit qu’une de ses fenêtres était ouverte. Je descendis du Jeep, escaladai l’enceinte du bâtiment, et entrai par cette mystérieuse fenêtre. J’étais dans la cuisine. Je marchai vers l’accueil, et me trouvai face à un escalier en bois. Je montai. Je traversai le couloir, et j’essayai de trouver une porte ouverte. Bingo ! La chambre du fond du couloir était ouverte. Je me faufilai dedans et vit une lueur rouge. Ma joie se transforma soudain en sombre inquiétude. Soudain, les fenêtres éclatèrent ! Et des hommes en uniforme descendaient d’un hélicoptère qui volait au-dessus de l’auberge. Ces hommes pointaient leurs armes vers moi. J’entendis un rire, je me retournai et vit un homme. Et derrière cet homme se trouvais quelqu’un d’autre. Avec, sur son front, un bout de tissu rouge ! Ce mystérieux homme m’avait encore retrouvé ! Je ne pouvais pas m’enfuir avec tous ces hommes qui m’encerclaient. Il me fallait trouver un plan pour sortir de ce cauchemar. Mais lequel ? J’observai l’hélicoptère et les hommes en uniforme. Soudain, au-dessus de la fenêtre, une corde pendouillait. Sans trop réfléchir, je courus et sautai sur la corde. D’un bon, je fit un salto et me retrouvai accroché aux pattes de l’hélicoptère. Ma situation était dangereuse. Au moindre faux pas, je pouvais me retrouver par terre, et voir ma vie défiler devant mes yeux. Je me balançai dans tous les sens, et je lâcha prise. Je me mis en boule, et à la suite de mon vol plané, je me retrouvai maintenant dans l’hélicoptère. J’étais derrière un homme, qui n’avait pas entendu mon arrivée. Je lui pris les pieds, et le poussa dans le vide. Il me resta maintenant plus que le pilote à éliminer. Je trouvai une corde cassée et la pris dans ma main. Je m’approchai de ma cible. Je restai derrière lui pendant une vingtaine de secondes avant le coup fatal. Je l’étranglai avec la corde. Il était mort. Je pris le contrôle de l’engin et me dirigeai vers la plus grande bâtisse du village. Tout à coup, je perdis le contrôle de l’appareil et je descendais de plus en plus. Le bâtiment approchait de plus en plus... Boum. Je m’étais pris le bâtiment de plein fouet.
______________________

Je sais que la fin est assez bizarre, mais je ne pense pas faire de suite pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Ilya
mord-sith démoniaque
mord-sith démoniaque
avatar

Féminin Messages : 754
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: Le cours de dessin.[Attention : pas de Balise!]   Mar 19 Fév 2013 - 19:58

Je trouve que c'est pas mal, mais il y a des éléments pas réalistes, et quelques fautes de grammaire gâchent ton récit.

------------------------------------------------------------------------------------------------
REJOIGNEZ LE MOUVEMENT OFFICIEL DES LAPINS ROSES FONDE PAR ILYA, REINE DES MORD SITHS AMOUREUSE DE SON LIT!!!
Revenir en haut Aller en bas
Kawet

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 2153
Date d'inscription : 16/09/2012
Localisation : Ici
Humeur : Itseu djok ?

MessageSujet: Re: Le cours de dessin.[Attention : pas de Balise!]   Mar 19 Fév 2013 - 20:01

Euh... C'est un super-héros ton gars ? :nonnon:
Je le trouve bien écrit, mais qu'un collégien mette sa racée à tout le monde, saute dans un hélico, sache le conduire, puisse tuer comme ça, etc... Bof.
Et tu dis qu'il a les mains attachées ensemble, puis il est libre sans qu'on sache comment...
Ton écriture est bien, mais ton histoire pas réaliste je trouve.

Sinon, pas beaucoup de fautes je crois...

(ce sont des proposition, je te laisse choisir !)
J'ai mis en italique cinq endroits que je ne trouve pas bien dit :
"qui donna en moi" ce verbe se répète trois fois dans la même phrase... Et puis je ne le trouve pas adapté....
"avec en son volant" : je trouve que "avec, au volant," va mieux....
"Soudain, au-dessus de la fenêtre, une corde pendouillait." Soudain ne va pas avec l'imparfait (tps de l'habitude), mais je n'ai pas voulu le corriger, car ça me faisait bizarre au passé simple.
"je me retrouvai maintenant dans l’hélicoptère" : il saute, et arrive dans l'hélico, donc plutôt passé simple (comme tu as fait), mais le maintenant ne va pas, je trouve... Je l’enlèverai, plutôt...
"et je descendais de plus en plus. Le bâtiment approchait de plus en plus..." : ça se répète...

Et un mot que tu avais oublié (j'ai mit arme, mais si tu voulais mettre un synonyme...)


Quand deux même fautes se répètent (imparfait à la place de passé simple par exemple :P), je n'en indique ici qu'une seule, mais je corrige les deux (ou plus)
elles étaient bleuES (au passé composé, on conjugue avec le verbe être)
que je convoitaiS (c'est à l'imparfait, temps de l'habitude, et non au passé simple, temps pour l'action)
courRai
il me fallait retournER ("il me fallait prendre", et non "il me fallait pris")
vit (pas voyai)
"Soudain, les fenêtres éclatÈRENT" pas "éclataient" : cette fois-ci c'est au passé simple, pour l'ation, et pas à l'imparfait, pour l'habitude.
"ma vie défiler devant Mes yeux" à la place de Les yeux non ?
de secondeS



Et comme dit Lyr, une scène est un peu bizarre...

------------------------------------------------------------------------------------------------
Merci Maw' :D:
 



Aide à l'orthographe ici Wink
Quand vous êtes connecté, n'oubliez pas la chat-box !! (n'est-ce pas, Invité :p )


BE AN ALCOHOLIC HORSE, ADULATE WHALE, FUCK THE REST :la: 
LPBCRQA :la: 
MawPowaaaaaa :la: 


Dernière édition par Kawet le Mar 19 Fév 2013 - 20:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lyric

avatar

Masculin Verseau Messages : 857
Date d'inscription : 06/10/2012
Localisation : = goto JustBehindYou;
Humeur : = rand();

MessageSujet: Re: Le cours de dessin.[Attention : pas de Balise!]   Mar 19 Fév 2013 - 20:19

Et ben... Il a la police a ses trousses ce mec, pour avoir une hélico, des jeep, des hommes armes... Un peu bizarre aussi quand il s’évade alors qu'il avait les mains attaches, jusqu'a en saigner... Puis bon, on va dire, c'est fictif, et il est recherche... Mais pourquoi ?
Apparemment, pour essayer a tout prix de s’évader, c'est qu'il sait ce que lui veulent ces hommes, il sait qu'ils sont dangereux. Mais nous, lecteurs, n'avons aucune idée de ce que représente comme menace ces hommes...

Y'a aussi un problème geo-spatial que j'ai pas bien saisi :
"une corde pendouillait. Sans trop réfléchir, je courai et sautai sur la corde. D’un bon, je fit un salto et me retrouva accroché aux pattes de l’hélicoptère. Ma situation était dangereuse. Au moindre faux pas, je pouvais me retrouver par terre, et voir ma vie défilée devant les yeux. Je me balançai dans tous les sens, et je lâcha prise. Je me mis en boule, et à la suite de mon vol plané, je me retrouvai maintenant dans l’hélicoptère."

Donc, y'a une corde qui pendouille de l’hélico. Il saute, s'accroche a la cord, fait un salto, et monte aux pattes de l’hélico ?! Bon, il est maintenant en dessous de l’hélico, et il lâche prise, se met en boule, et... atterri a l’intérieur... WTF ?!

Bon, les fautes me gênent pas trop, et heu... En une seule lecture j'en ai trouve qu'une..(j’étais plus concentre sur le récit) ^^

Sinon, garde en tête qu'on ne critique pas ton travail, mais te donnons des pistes pour que tu puisses par toi-même te corriger Wink

------------------------------------------------------------------------------------------------
Par un jour sans écrire une ligne de code.
~ Citation d'Emile Zola, améliorée par Lyric fou

Blagues de programmeurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://lyricoding.tk
Kawet

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 2153
Date d'inscription : 16/09/2012
Localisation : Ici
Humeur : Itseu djok ?

MessageSujet: Re: Le cours de dessin.[Attention : pas de Balise!]   Sam 23 Fév 2013 - 19:23

ATTENTION A METTRE LES BORNES D'AGES !!!!

------------------------------------------------------------------------------------------------
Merci Maw' :D:
 



Aide à l'orthographe ici Wink
Quand vous êtes connecté, n'oubliez pas la chat-box !! (n'est-ce pas, Invité :p )


BE AN ALCOHOLIC HORSE, ADULATE WHALE, FUCK THE REST :la: 
LPBCRQA :la: 
MawPowaaaaaa :la: 
Revenir en haut Aller en bas
Yggdarsil
Roi des Koalas
Roi des Koalas
avatar

Masculin Taureau Messages : 503
Date d'inscription : 25/10/2012
Localisation : Dans le doute. Ou l'ignorance. Surement l'un des deux.
Humeur : Pourvu que ça dure !

MessageSujet: Re: Le cours de dessin.[Attention : pas de Balise!]   Lun 25 Fév 2013 - 20:36

Euh....
Super street swipper simulator 3000?
Je veux dire: hop, je brise mes chaînes à la Spartacus (pour attraper la corde), tout le monde veux me tuer, mais moi je les tues, tranquille, la routine quoi, ensuite j'utilise un portal gun pour atterir dans l'hélico en tombant (au fait, je suis convaincu de pouvoir piloter un hélico sans avoir pris de cours...).
C'est déjà très peu réaliste. Une armée te prend dans le viseur, et tu trouve encore un moyen de bouger, malgré le risque de mourir le corps criblé de balles? En gros, soit ton gars s'appelle James Bond, soit il a l'habitude. (Je commence peut-être mal, mais, je t'en prie, lis ce commentaire jusqu'à la fin.)
Dans les deux cas, logiquement, ça ne devrait pas l'intriguer à ce point de se voir attaqué de toute pars...
C'est peut-être un texte écrit "sur le vif", mais c'est pas très étudié... car l'ambiance fait vraiment penser à un jeu vidéo de baston (surtout que tu ne décris pas la douleur au sujet de l'épaule du personnage, durant sa fuite)!
il faut savoir que pour tout être humain (excepté les personnes atteintes de sadisme, mais dans ce cas, Shwarzy-James-Bond-Superman ( :) ) penserai autrement), tuer dégoute , et tu n'as pas précisé que ton héros avait fait un stage dans l'armée de terre... Donc envoyer à la tombe une ou deux personnes tranquillement...

Reprend depuis le début, en faisant un plan:
-Sortie du cours de dessin. Description de l'ambiance (l'ouïe est accrue dans un milieu nocturne).
(non obligatoire: histoire, qui explique les faits qui vont arriver ("mon père était un dealer, mais il fût concurrencé par un autre gang, qui voulu sa peau pour un raison quelconque, mais il s'est réfugié et le gang veut me prendre en otage", etc...)
-Bus (le chauffeur doit être intrigué que l'on kidnappe un de ses passagers, tu peut toujours dire que c'était dans le métro). description de l'ambiance, du roulement du moteur, etc..
-Irruption du personnage. Description globale. Le héros est intrigué mais n'a pas peur, il ne le connaît pas, il ne voit donc pas de danger.
-Kidnapping. Actions rapides, pas trop de descriptions. Puis souvenirs flous.
-Éveil. Douleurs. Identification du décor, puis rétablissement successif. Viennent les sentiments secondaires (soif, peur, souvenirs..). Sur ce, vue du verre d'eau.
-Entrée du "bandit". Déception au sujet de l'eau, rapide, avant les douleurs infligées.
-Fuite. Là-dessus, il va falloir te débrouiller, mais la baston ne doit pas être spontanée
RAPPEL: Brisage des chaînes, peut être à un autre moment de l'histoire.
-En ce qui concerne la voiture, fait plutôt en sorte que le héros la subtilise par la ruse, ou par chance.
-Arrivée au village. Tu peut écrire l'éclaircissement (cité plus haut, à propos de l'otage etc..) ici, ou alors une partie avant, une partie ici.
-Qu'est-ce que ton personnage cherchais dans l'auberge? Tu peut ne le dévoiler qu'à moitié ("J'étais pourtant sûr d'avoir mis le coffre ici..."). Sa quête doit être plus poussée ("Je cherchais sous l'évier de la cuisine, sous le lit...").
-Surprise: décris la stupeur du personage, son immobilité, puis son manque de réfléction (D'ailleurs, je te propose: "Soudain, j'aperçu un corde qui pendait par la fenêtre ouverte. Sans réfléchir, je me jetais dessus")
Sans oublier que l'hélicoptère fait du bruit! En l'entendant, ton personnage doit chercher à fuir. Ce peut-être à ce moment là qu'il tombe sur les gens armé. Surtout, TRES IMPORTANT: veulent-ils tuer l'individu? Si oui, en sautant sur la corde, il devrait être touché par au moins une balle, à moins "par miracle" ("par miracle, je ne fus que légèrement égratigné"). Si non, les ennemis devraient afficher une opposition à sa fuite (Retenir par les pieds, les bras, former un mur, etc...).
-L'hélico: Soyons clair: le personnage monte à la corde, qui pendait depuis la cabine et qui était retenue par un objet ou une personne quelconque. Je ne vois pas pourquoi il devrait s'accrocher au pattes de l'hélico (sur ce, le mot patte n'est pas très approprié, il faudrait en trouver un autre). Et il ne faut pas oublier que l'hélicoptère, à moins d'être un poids lourd (hélico blindé...), devrait légèrement tanguer sous le poids de la personne (maudite vérité!)... Trouve une excuse (D'après le grabuge d'en dessous, il devraient s'attendre à ce que quelqu'un saute sur la corde, par exemple) ou suit le conseil qui va suivre.
-Montée sur l'hélico: C'est simple: montée à la corde, puis s'agrippe au rebord (la porte est ouverte). Tu peut introduire un élément utile: Il n'y a que le pilote à bord. Intrigué par le vacillement, il pense que c'est un soldat. Il prend sa main, l'aide à monter, malgré le crépitement, ou pas, des armes. il a juste le temps de voir que ce n'est pas un soldat que le héros monte et, directement, ou suite à une baston, voir involontairement ou par accident, le pilote tombe de l'hélico.
-Prise des commandes: il faut un petit quelque chose qui indique que tu a eu le temps d'apprendre à piloter un hélico ("J’essayais de me rappeler de mes cours de l'année dernière").


Excuse-moi franchement d'avoir critiqué ton texte, mais je n'ai jamais apprécié ce style "gamin/baston", et j'espère avoir apporté quelque chose de constructif. J'éspère que tu n'est pas dégouté par la réaction des autres membre, un peu brutale pour certain, et de moi-même, j'y consens.

Sur ce, j'espère que tu progressera,
Volontairement,
Yggdarsil.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Il est des gens qui sont là. Comme ça. En vrai. Et d'autres dont la présence est un mensonge. Une illusion. Efficace, quand elle trompe tout le monde. Ridicule, quand elle ne trompe que son porteur. -Lyonel Trouillot, Kannjawou

Proverbe Nocturnien : Wû Horör, wees qsüj gnü ubo wik s'wee kleesee kvieiir wâ krefüzâ d'wi kraork...

orgie de .-.
.-- .-- .-- .-.-.- .---- ----- --.- ....- ---.. .-.-.- ..- -. -... .-.. --- --. .-.-.- ..-. .-.

http://vocaroo.com/i/s1fCLpFwvSv0


#TextedeYgg
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cours de dessin.[Attention : pas de Balise!]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cours de dessin.[Attention : pas de Balise!]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: